La justice est-elle une forme de vengeance?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1488 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation

Sujet : La justice est-elle une forme de vengeance?

La vengeance consiste à se dédommager d'un affront ou d'un préjudice subi. La justice est considérée comme le pouvoir de faire respecter le droit et l'exercice de ce pouvoir, ou alors peut être perçue comme vertu morale de celui qui reconnaît les mérites et respecte les droits de chacun. D'instinct, si on nous inflige unmal, on veut le rendre. Pour cela, on peut recourir à la vengeance, de façon personnelle, ou à la justice, c'est à dire au nom de toute la société. En quoi la justice est-elle une forme de vengeance? En quoi diffère-t-elle totalement de cette dernière? Pourquoi l'intervention d'un libre arbitre est-elle nécessaire pour arrêter le cycle de la violence? Peut-on se venger contre la justice?

" Leplus fort n'est jamais assez fort pour être le maître, s'il ne transforme sa force en droit et l'obéissance en devoir." Le droit est juste, il fait référence à la justice. Par opposition à la force, la vengeance. Pour Rousseau, la vrai force vient de ce qui est juste, ainsi la justice est une force indispensable pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité de la société. La justice constituele pouvoir judiciaire de l'Etat, c'est à dire qu'elle consiste à contrôler l'application de la loi. Elle est donc supérieure hiérarchiquement par rapport à la vengeance qui est l'affaire d'un ou d'un groupe d'hommes.
La vengeance induit une logique infinie. Une violence enclenchée, quelle qu'elle soit, ne peut plus être arrêtée, chaque réaction de l'un envers l'autre accentue le besoin devengeance qui ne peut plus être assouvie. Chacun veut être le dernier à se venger. Par opposition, la justice aura toujours le dernier mot. Dans La violence et le sacré de René Girard, les Chouchki ont conscience de se cercle sans fin et craignent la vengeance et tout le mal qu'elle pourrait entraîner, c'est à dire la destruction de la société, voir même la guerre. Lors du cercle vicieux de la vengeance,les rôles sont inversés, on se considère toujours comme victime et notre adversaire comme l'agresseur.
" En tuant un des leurs, les Chouchki prennent les devants; ils offrent une victime à leurs adversaires potentiels, les invitants ainsi à ne pas se venger, à ne pas commettre un acte qui constituerait un nouvel affront [...] " Ainsi, la justice ne peut être une forme de vengeance puisqu'ellemet un terme au mal dès lors que l'agresseur a été jugé coupable et qu'il se voit contraint à subir sa peine.
On ne peut se venger contre la justice; en effet elle ne représente pas une personne à elle-même, cette personne est abstraite, supérieure. Celui qui punit n'est pas l'individu qui juge le coupable, mais c'est l'Etat qu'il représente. Par ailleurs ce jugement découle des lois, et on nepeut pas se venger contre les lois qui expriment la volonté du peuple tout entier. Ainsi, c'est la société toute entière qui juge le criminel y compris la victime et le criminel lui-même. Dans la justice, on prend en compte les deux partis, on écoute la parole de l'accusé, de la victime, et même des témoins. Lors d'une vengeance la décision est arbitraire et l'on écoute que ce que la soif devengeance nous dicte de faire, et souvent, reliée par la passion et les sentiments, le mal infligé en échange est bien plus terrible que celui qu'on a reçu, bien que l'on croit le contraire. Les sentiments sont aléatoires et ne sont juste qu'envers celui qui les ressent. On pense que le mal que l'on subit est bien pire que tout et que l'on ne trouvera jamais un équivalent aussi affreux. C'est pourquoi lecycle de vengeance augmente toujours plus en amplitude et en dégâts.
La justice rend la société plus sûre en enfermant les coupables, par exemple. Alors que la vengeance soulagera peut être une ou un groupe de personne ayant subi le mal, mais ne soulagera pas toute la société. La vengeance est un mal contre un mal poussé par la passion et le sentiment, alors que la justice est guidée par la...
tracking img