La justice et le droit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2561 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 octobre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La Justice et le Droit

Les Droits de l’Homme s’opposent-ils aux droits du citoyen ?

INTRODUCTION :

 Droit : vient de directum en latin  sens géométrique, géographique voulant dire « le plus court chemin d’un point à un autre ». Or de ce premier sens dérive un sens second, figuré CAD le droit = ce qui est conforme à une règle, à une norme. Ce qui s’y oppose n’est doncpas conforme. Plus précisément, on appelle droit l’ensemble des lois en vigueur dans un lieu et à un moment donné.

 On distingue deux types de droits :
> L’un est dit droit positif : ensemble de lois instituées, établies par une société (c’est le droit comme on l’entend) ; il varie dans l’espace (selon le pays) et dans le temps (les lois sont votées, supprimées). C’est le droitposé.
> L’autre est le droit naturel : c’est le droit au sens des philosophe  c’est l’ensemble des lois que la raison exige (tout homme peut y parvenir en se servant de sa raison). Ce droit n’est lui pas écrit ; c’est un droit philosophique.
=> L’idée que je me fais du juste n’est pas forcément celle qui apparait conforme à ma raison. Le cas typique est celui d’Antigone (avec lasépulture de son frère auquel son oncle Créon s’oppose) : la justice telle qu’elle se la représente ne s’accorde pas avec le droit de la cité.
> Cette opposition constitue le point de départ de toute réflexion philosophique sur le droit.

 Droits de l’homme : on peut les rattacher aux droits naturels ; ce sont les droits que tout homme a dès sa naissance quel que soit la société dans laquelle ilvit. Ce sont aussi des droits positifs car ils sont institués dans toute société. Les droits de l’homme sont des droits universels (en tt tps et en tt lieux) tandis que les droits du citoyen varient selon le cadre spatio-temporel.

> Texte 7 : DDHC <
La DDHC du 26 août 1789 : les droits sont les mêmes pour l’homme et le citoyen ; or ces deux droits sont compatibles mais il y a une possibilité decontradiction car l’homme est une notion universelle tandis que le citoyen fait partie d’une République particulière.

Est-ce possible de concilier les droits universels de tous les hommes à ceux relatifs aux citoyens. 

 Justice : vient de jus en latin = droit ; on distingue les justices idéale et réelle :
> justice idéale  un idéal juste : donner à chacun ce qu’il mérite> justice réelle  une institution judiciaire : administration pour garantir le droit

 Est-il possible de définir un droit international ? Existe-t-il des normes de justice qui s’imposerait à tous les Etats ? 

_____________

I) Convergence entre les droits de l’homme et les droits du citoyen
II) La distinction et les divergences entre la notion de droit de l’homme et dedroit du citoyen
III) Les critiques émises à l’égard des droits de l’homme

_____________

I) Convergence entre des droits de l’homme et des droits du citoyen

A) La destination de l’homme est d’être membre d’une Cité (Aristote)

> Texte 1 : ARISTOTE <

 Aristote distingue lui aussi droit naturel et droit positif. Néanmoins, pour lui, le droit naturel est supérieur au droitpositif. Les lois naturelles servent alors de normes aux lois positives.

 « L’homme est par nature un animal politique »  l’homme est fait pour vivre dans une cité ; il est dans sa nature de devenir un citoyen et il vit selon des lois qu’il a lui-même institué (car il est doué de raison). Homme et citoyen sont indissociables  l’un ne peut être sans l’autre.
On retrouve cette idée chezSocrate. Elle sera défendue dans d’autres termes par un autre philosophe : Cicéron

B) La destination de l’homme est d’être ‘‘citoyen du monde’’ (Cicéron)

> Texte 2 : CICERON <

NB : Cicéron s’inspire du stoïcisme (courant inspiré par Socrate).

 Dans la première phrase du texte 1, ce dernier énonce le droit naturel. Il existe en effet des droits de l’homme. Il considère lui que...
tracking img