La justice

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2020 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LA JUSTICE /
"La justice est ce qui est établi. Et ainsi toutes nos lois établies seront nécessairement tenues pour justes sans être examinées, puisqu'elles sont établies" (Sellier 530)

Dans les liasses au programme, le thème de la justice est récurrent (Fgs 18, 41, 44, 47, 56, , 57, 63, 78, 79, 87, 94); le fragment 56 lui est entièrement consacré. Dans cette première partie desPensées, Misère de l'homme sans Dieu, Pascal veut interpeller le lecteur et lui faire prendre conscience du fossé qui sépare la justice divine de la justice des hommes : la première repose sur le vrai et la seconde sur l'apparence et de plus elles n'ont pas le même but, la première est de rappeler à l'homme sa place dans l'ordre du monde et de lui donner une leçon d'humilité, Dieu se place du point de vuede l'ordre moral, l'homme ne peut pas se considérer comme le centre du monde, il a des droits mais aussi des devoirs envers son Dieu, la seconde est de maintenir, coûte que coûte la paix civile, elle a pour objet l'ordre social ; la première a pour fondement le vrai, la seconde le mensonge, il faut " piper" les gens ; la première a pour but le bonheur de tous les hommes, la seconde a pour but lasatisfaction d'un homme en particulier, ( législateur, souverain) ; la première s'explique par le respect de la liberté de l'homme, la seconde s'explique par la tyrannie d'un seul.
La justice de Dieu est donc de toute évidence différente de celle des hommes, il ne faut confondre "jus", la justice humaine, et " justicia" la justice divine" : Dieu est présenté comme un justicier qui a voulupunir les hommes de leur présomption : " je l'ai abandonné à lui" (Fg 139) et sa justice est irrévocable, c'est pourquoi la faute d'Adam se transmet de génération en génération, ce qui heurte la justice humaine et qui conclut que la justice divine "est très injuste" (fg 122) : " qu'y a-t-il de plus contraire à notre misérable justice que de damner éternellement un enfant incapable de volonté pour unpéché où il paraît avoir si peu de part qu'il est commis depuis six mille ans avant qu'il fût en être." (Fg 122), mais elle est juste en ce sens que tous les hommes, même les vrais chrétiens sont soumis à cette loi : " Les vrais chrétiens obéissent aux folies (= les conventions sociales, arbitraires et injustifiées), non pas qu'ils respectent les folies, mais l'ordre de Dieu qui pour la punitiondes hommes les a asservis à ces folies" (Fg 12). Ainsi, selon Pascal, la justice humaine, dans toute son imperfection et son iniquité, est la conséquence de la perte de l'innocence du temps où l'homme vivait en harmonie avec Dieu, perte dont l'homme est le seul responsable puisqu'il n'a pas respecté la seule loi qu'il devait observer, à savoir, respecter et se soumettre à Dieu : "il s'estsoustrait de ma domination et s'égalant à moi par le désir de trouver sa félicité en lui-même, je l'ai abandonné à lui."

La justice humaine :
Pascal nous explique d'abord ce qu'elle devrait être : la même pour tous les hommes quels que soient les pays et les époques, c'est-à-dire, intemporelle, universelle, constante : " on la verrait plantée par tous les états du monde, et dans tous les temps" (Fg56). C'est ce que Pascal appelle "les lois naturelles", lois dont il ne nie pas l'existence, " il y a sans doute (= c'est certain) des lois naturelles). De plus, le fondement même de la justice doit être le bonheur du peuple, " La juridiction ne se donne pas pour le juridiciant mais pour le juridicié" (Fg 63)
Puis il nous dit ce qu'elle est : c'est-à-dire, tout le contraire : les lois humainessont soumises à une loi, ( la seule qui soit universelle ! ) celle du hasard, qui se décline à l'envi : hasard du lieu ("Un méridien décide de la vérité"), des circonstances, de l'époque ("le droit a ses époques"), de la "fantaisie" du législateur, du souverain, de la coutume ("la coutume fait toute l'équité"), de la mode ("Comme la mode fait l'agrément, aussi fait-elle la justice") : " On ne...
tracking img