La kallocaïne (susan boyle) - pour quelles raisons léo n'est-il toujours pas soulagé, malgré la confession de son épouse?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (339 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Pour Léo, la kallocaïne allait être, devait être une solution qui allait le libérer d’un poids. La vérité qu’il obtiendrait par son utilisation devait libérer sa conscience. Car pourlui, si il se sentait si mal au fond de lui, cela devait être dû à un facteur extérieur à lui-même. Et ce facteur devait être la faute de sa femme car elle devait entretenir unerelation extra conjugale avec Rissen.
Ainsi, lorsque vint enfin le moment où Léo allait enfin pouvoir être libéré, et mettre en lumière la vérité, il se trouve dépité. En effet, sa femmene lui donne pas les explications qu’il espérait. Il se rend compte qu’il était dans l’erreur depuis le début. Il réalise que de savoir sa femme lavée de tous soupçons ne l’aideabsolument pas. Si elle avait été coupable, cela aurait confirmé le fait que son malaise était effectivement dû à sa femme et à son adultère. Mais il n’en est rien. Par les paroles qu’elleprononce, elle a fait naître en lui une honte, une insatisfaction. Sa femme et lui son finalement semblable. Lorsqu’il est face à elle, il dit être face à un miroir. Elle ne peut doncplus lui servir de prétexte.
Ce qui lui prouve que son malaise à une autre origine. Mais ne voulant toujours pas en accepter les véritables raisons, il se dit que finalement, levéritable problème venait non pas de sa femme, mais de Rissen.
Et cela l’arrange de penser cela, caf Rissen l’a toujours mis mal alaise, car face à ses propres contradictions.
De plus, safemme, sous les effets de la kallocaïne, soulève un autre problème de fond, lorsqu’elle dit p 183  « Quel dommage qu’aucun de nous ne lui ait ressemblé […] toi de préférence » ;« Comment se fait-il que l’on cherche quelque chose qui n’existe pas ? ».
En voulant toujours éliminer Rissen, Léo pense qu’il pourra ainsi éliminer tous ses doutes par la même occasion.