La langue maternelle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (554 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I.Le dépaysement



1.Nostalgie de la France et de Paris

-le « que » de la 1ère phrase montre que le narrateur bouleverse ses habitudes de travail, il netravaillait pas comme cela en France : changement d’un pays à un autre

-le fait que le narrateur passe le reste de sa journée à se reposer et à se promener montre qu’il profite de la vie à Athènes,ville qu’il découvre.

-son travail parisien semble réel ; le verbe « croire » accentue cette impression

-le narrateur dit explicitement qu’il semble se trouver « dans un lieu étranger » enarrivant. La Grèce est représenté métaphoriquement par l’appartement.





2.Le malaise athénien

-le narrateur se remémore le fait que, quand il a débarqué àParis, il se sentait dépaysé : à présent, phénomène inverse se produit.

-la métaphore de la peinture s’appliquait à Athènes, elle s’applique maintenant à Paris

-lorsqu’il vivait à Paris, lenarrateur a complètement oublié la manière de vivre grecque.

-le narrateur vagabonde dans les endroits connus de sa vie passée : il n’ose pas s’aventurer dans le reste de la ville =mal à l’aise

-il abesoin d’aide pour découvrir la ville = monde presque inconnu pour lui

-dernière phrase, ses pensées sont divisés : il n’est plus de Paris mais n’a pas de repères à Athènes =recherche del’IDENTITE







II.Le début d’une nouvelle vie

1.Les relations sociales

-le narrateur renoue avec ses anciennes relations.

-il demande àElias de lui repeindre son appartement : ceci est une métaphore de lui demander de lui faire redécouvrir son pays d’origine.

-les athéniens l’acceptent parmi eux, il est reconnu (double sens ) pareux : ils apprennent son nom sans qu’il sache comment.

-il découvre la ville avec Pénélope : référence à « L’Odyssée » d’Homère où Pénélope représente la fidélité (les anciens amis du narrateur...
tracking img