La liberté

Pages: 27 (6606 mots) Publié le: 21 mars 2011
La liberté

Introduction :

Pourquoi l’homme est-il l’être pour qui le problème de la liberté se pose ?

Il est un être de culture (doué de conscience, de la faculté de langage, capable d’inventer ses moyens d’existence par la technique, de créer des œuvres d’art …) ce qui signifie que ses actions ne sont pas explicables par les lois naturelles. De ce fait l’homme a à accomplir sonexistence, il en est l’acteur et l’auteur contrairement aux animaux qui sont déterminés par leur instinct. Ainsi comme Sartre l’a souligné l’homme est responsable de son existence, d’où le caractère parfois angoissant de la liberté : on ne peut pas se décharger de la responsabilité de ses actes.

Mais pourquoi la liberté représente-t-elle un problème ?

On se pose la question de l’existence ou non dela liberté : est-elle absolue ou admet-elle des degrés (l’homme serait-il plus ou moins libre selon les circonstances ?) Peut-être que le sens de l’existence doit être compris comme la perspective d’une libération progressive par rapport à certains déterminismes qui pèsent à l’origine sur l’individu : les conditions sociales, l’éducation, les désirs et passions, l’inconscient…

Face à laquestion de l’existence de la liberté deux thèses philosophiques s’affrontent :

- la conception du libre arbitre (Descartes): l’homme serait doué d’une volonté absolue lui permettant d’agir comme bon lui semble indépendamment des contraintes extérieures.

- la conception déterministe(Spinoza) : l’idée de libre arbitre est une illusion. L’homme comme les autres êtres de la nature est soumisà la nécessité : il n’est pas libre.
En effet l’homme ne doit pas seulement être compris comme un être de raison, il a aussi un corps qui fait de lui un vivant contraint à satisfaire à un certain nombre de nécessités : subvenir à ses besoins par le travail, et qui se heurte à une réalité indépassable : la mort. Les désirs que les hommes éprouvent contribuent également à leur aliénation.Problématique :le problème qui se pose est celui du rapport entre liberté et déterminisme. Les conditions externes (poids de l’éducation par ex) et internes (désirs) qui s’imposent aux individus doivent- elles conduire à nier l’existence de la liberté et à penser qu’il s’agit d’un sentiment illusoire ?
Ou n’est-il pas possible de penser que malgré le déterminisme l’homme est libre ?La liberté se présente d’abord comme le sentiment que nous avons lorsque nous ne sentons aucune contrainte qui s’opposerait à la réalisation de nos projets. Nous ferions l’expérience de la liberté dans l’accomplissement sans limite de nos désirs, souhaits…
Mais suffit-il ne sentir aucune contrainte pour pouvoir affirmer l’existence réelle de la liberté ?
Ce sentimentd’indépendance par rapport aux contraintes n’est-il pas illusoire ?
Peut-être faut-il concevoir la liberté autrement : non pas comme indépendance (agir sans règles) mais comme autonomie : fait d’obéir à des règles ou lois dont on reconnaît la valeur. En ce sens l’obligation morale ne serait pas incompatible avec la liberté, bien au contraire. (ex de sujet : obéir à des lois morales est- ce renoncer àsa liberté ?)

I – Le sentiment de liberté et ses limites

1- Suffit- il que je puisse faire tout ce que je désire pour être libre ?

La possibilité de faire tout ce qu’on désire implique qu’on ne rencontre aucune contrainte ou obstacle qui empêcheraient la réalisation du désir. Plus on disposerait de moyen techniques d’agir (de l’argent, une voiture, internet….) plus onserait libre. Si j’ai suffisamment d’argent je suis libre de m’offrir le voyage de mes rêves. La liberté serait alors le pouvoir physique ou matériel de faire des choses. Le type même de l’homme libre : celui qui détient un pouvoir (un chef, un dirigeant politique, un millionnaire : «le pouvoir de l’argent », ou encore celui qui dispose de toutes ses capacités et libertés physiques : l’homme en...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La liberté
  • Liberté
  • Liberté
  • La liberte
  • Liberté
  • La liberté
  • Liberté
  • Liberte

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !