La limace

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (708 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Clasico a commencé avec 24 heures d'avance. Avant le match aller, entre les 22 acteurs, sur le terrain, José Mourinho et Josep Guardiola se sont livrés à une joute verbale d'une rare intensité parconférence de presse interposée. Le Portugais a d'abord ouvert le feu. Comme souvent. Dans son style sciemment provocateur, où chaque mot est pesé, chaque tacle est parfaitement maitrisé. Plussurprenant, son homologue catalan a répliqué avec une violence qu'on ne lui connait pas souvent. Si la double confrontation entre le real et Barça est à l'image du choc verbal entre les deux entraîneurs, ilva y avoir du sport.
Mourinho a frappé le premier. Sans prendre de gants. Au coeur du sujet, l'arbitrage. Avant la désignation de l'Allemand Wolfgang Stark pour tenir le sifflet mercredi soir,Guardiola avait déclaré que si jamais l'arbitre portugais Pedro Proença était nommé, José Mourinho serait "super heureux, super content." Avec une saillie bien préparée, mi cinglante, mi ironique, Mourinhoa réagi. "Jusqu'ici nous avions deux groupes d'entraîneurs. Un groupe très petit d'entraîneurs qui ne parlent jamais des arbitres. Après, il y a un groupe plus grand, dont je fais partie, quicritique les arbitres quand ils font de grosses erreurs."

"Comme monsieur Mourinho m'a tutoyé, moi aussi je vais le tutoyer"

Vint ensuite le "climax" de sa sortie: "Et maintenant, a-t-il ajouté, avecles déclarations de Pep l'autre jour, nous entrons dans une nouvelle ère, avec un troisième groupe, qui pour l'instant ne compte qu'une personne, lui, qui critique une bonne décision de l'arbitre". Labonne décision en question faisait référence à un but justement refusé à Pedro, selon les images, pour un hors-jeu en finale de la Coupe du Roi. "Cela, je ne l'avais jamais vu dans le monde dufootball" a conclu Mourinho. Non sans ajouter que Guardiola avait peut-être pris l'habitude des décisions arbitrales favorables depuis la demi-finale Chelsea-Barcelone en 2009. Le Barça s'était qualifié...
tracking img