La loi s'oppose t elle a la liberté ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1551 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les lois sont fondamentales. Elles sont fondées sur un idéal moral auquel notre devoir nous oblige à obéir et que nous devons suivre afin de vivre dans une société. Ces règles sont mise en place afin d’éviter le chaos, le désastre que pourrait provoquer l’être humain en suivant ses propres règles et sa propre conduite, mais l’être humain est fait de telle sorte qu’il ne peut pas, toute sa vie,s’imposer des règles à lui-même pour être juste et droit.
Par ailleurs, il y a des personnes comme les rebelles ou révolutionnaires qui iront à contre les lois ou qui provoqueront des manifestations pour avoir plus de libertés, ils vont donc appliquer leur liberté de penser, grâce à leurs actions, allants à l’encontre de la justice et des règles mise en place. De plus, nous avons une conscience quipeut aussi nous indiquer un chemin, car elle implique la possibilité de faire des choix. En effet, si je peux me représenter en train d’agir, si je suis capable de me saisir comme le sujet de mon action, je suis alors en mesure de sélectionner des voies différentes dans mon existence en y imprimant ma volonté. Cet exemple caractérise donc la liberté, c'est-à-dire la possibilité d’opérer des choixqui reposent sur une action volontaire.
Ainsi, sommes-nous des Hommes libre de faire ce qui nous semble bon de faire sans être contraints de suivre des lois rédigés par des personnes dites « supérieurs », qui dirigent notre monde. Si l’homme a des libertés, il en est conscient et si il est doté d’une conscience c’est qu’il est doté d’une morale : La morale peut-elle entrainer l’homme a ne pasdépasser les limites de ses libertés imposés par la loi ?
Mais la morale d’une personne n’est elle pas différente pour chacun ? La morale d’une personne pourrait elle donc être plus ou moins puissante qu’une loi ? On peut aussi se questionner sur les limites et les dérives possibles de la faculté morale. Dans nos libertés pouvons-nous nous fixer des limites raisonnables ou l’homme est-ilcontraint à dériver quelques fois si les lois n’intervenaient pas pour faire régner l’ordre ?

Pour l’opinion, la liberté apparaît comme le pouvoir de faire ce que l’on veut, l’absence de contraintes. Toutefois cette conception est insuffisante, ne serait-ce que si l’on tient compte des imperfections de notre nature. La présence d’autrui est également une limite irréductible qui démentcette première définition simpliste. Par ailleurs elle nous amène à confondre liberté et désir alors que, paradoxalement, être libre implique aussi implique de faire le contraire de ce à quoi une inclination immédiate nous incite. Sous ce rapport par exemple, nous ne nous enfuyons pas du cabinet du dentiste alors que notre désir premier est bien de céder à cette tentation. Pour éviter les cesconfusions on peut caractériser la liberté comme la possibilité d’agir selon des choix éclairés par la connaissance et la raison. En effet, la liberté implique de poser un acte (elle s’éprouve dans l’action et pas dans la simple projection de ce que nous ferions à la place d’un autre). La liberté de cet acte sera proportionnelle à l’extension des possibles qui nous sont offerts et que la connaissance,ainsi que l’usage de notre raison, nous conduit à départager de manière autonome. En conséquence, être libre, c’est agir et penser pas soi-même, en toute circonstance de cause, sans être la proie d’un penchant ou d’une puissance étrangère.
L’être humain a un besoin d’entraver les règles qui lui sont consignés, prescrites. Il ne peut rester dans une vie constante et droite, en toute circonstance,l’homme a des pulsions, des envies, parfois même des moments de folie.
Le côté animal de l’homme surgit donc lors de telles réactions. A certains moments, le fait de se contrôler n’est pas possible et l’on agit comme notre mentale ou notre conscience nous indique de le faire. Certaines situations sont irréversibles et peuvent donner suite à des événements d’une grande importance, pouvant...
tracking img