La longue saison des pluies

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1026 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La longue saison des pluies
Helen KIM

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES :
KIM Helen, traduit de l’anglais par BERLOGER-LECAYE Patricia, La longue saison des pluies, Ed. L’Ecole des Loisirs, 1996, coll. Médium, 285 pp.
CONTENU :
1. Identité de l’auteur :
Helen KIM est née à Séoul, en Corée. A l'âge de douze ans, elle a quitté sa ville pour les Etats-Unis. Elle a surtout publié des recueils depoèmes pour lesquels elle a reçu de nombreux prix et récompenses. Elle vit à Seattle (Washington) et enseigne la littérature à l'université d'Etat de Montclair.
2. Le titre :
Le titre « La longue saison des pluies » fait référence au début de l’histoire. Les pluies très abondantes en cette saison vont provoquer des éboulements de terrain qui vont détruire la maison de Pyungsoo et tuer sa famille.Ce titre ne me paraît pas très bien choisi car si la saison des pluies fait démarrer l’histoire, elle n’est pas du tout un sujet principal. Ce titre ne reflète donc pas le contenu du livre qui est plutôt porté sur une famille et ses problèmes. Toutefois, la saison des pluies est une période très triste, comme l’est la vie de cette famille.
3. Sujet :
Le récit se déroule à Séoul, la capitale de laCorée du Sud. Quelques années après la guerre (1969), la famille de Pyungsoo est tuée par un éboulement de terrain et tous ses biens sont détruits. Une autre famille recueille Pyungsoo, orphelin, en attendant qu’une famille d’adoption lui soit trouvée. La mère se prend d’affection pour lui et souhaiterait l’adopter mais le père est opposé à ce projet. Le livre traite de la difficulté de cettefemme d’être écoutée dans sa famille. La famille coréenne est très hiérarchisée. La femme est sous l’autorité du mari, qui lui-même est sous l’autorité des plus âgés que lui. La mère souffre aussi de l’infidélité de son mari. Elle quittera même le foyer en faisant une sorte de fugue pour pouvoir se faire écouter. Son mari viendra la retrouver et se réconciliera avec elle. Cependant, Pyungsoo resteradans sa famille d’adoption.

4. Portrait d’un personnage :
Pyungsoo est l’orphelin.
Il est peu décrit physiquement, mais on apprend quand même qu’il est maigre, a les yeux énormes, les oreilles décollées et le teint foncé.
Il est fort timide, renfermé sur lui-même au début de l’histoire et s’ouvre petit à petit aux autres. Il est très malheureux au début du récit mais retrouve le bonheurquand il est adopté par M. et Mme Kim. C’est un personnage intéressant car il évolue beaucoup, se reconstruit, et on suit son évolution pendant tout le récit. Il évolue du mal vers le bien.

5. Critique :
Le style d’écriture est facile à comprendre. L’auteur ajoute des mots coréens pour désigner des objets qui n’ont pas de traduction dans notre langue et c’est agréable. Le narrateur est interneà l’histoire et cela nous permet de nous identifier au personnage principal, même si ce n’est pas ce qui m’attire dans un livre. Il y a beaucoup de rétrospections qui aident à comprendre les réactions des personnages, mais cela n’apporte rien au récit. Il y a peu de rebondissements, mais il y a quand même toujours quelque chose que l’on a envie de savoir et qui nous pousse à continuer la lecture.Cette histoire de vie nous permet d’apprendre quelques coutumes d’une autre culture. C’est aussi un livre qui fait réfléchir sur la position de la femme dans la société. Je n’aime pas les histoires de vie c’est pourquoi je n’ai pas apprécié ce récit. Cependant je suis certaine qu’il pourrait plaire aux personnes ne recherchant pas des histoires à suspens.

6. L’extrait :
Cet extrait se passe peuaprès que la grand-mère ait laissé les Kim adopter Pyungsoo et que la mère l’ait appris. Ils sont à table.
« - Où vas-tu tous les soirs, Père? demandai-je avant d'avoir réfléchi.
- Hein? dit-il avec surprise, mais il éluda ma question en prenant une cuillerée de soupe aux concombres. Je vis son front brillant se plisser et je pensai à son père qu'il n'avait pas vu pendant plus de trente...
tracking img