La lumiere

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1423 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Au commencement.
"La lumière fascine les hommes, qu'ils soient scientifiques, philosophes, artistes ou théologiens, depuis les temps les plus réculés.
Elle n'est, en effet, pas seulement essentielle à l'astronome ; elle lie chacun d'entre nous au cosmos. Venue du Soleil, elle est source
de vie. Qu'elle soit naturelle ou artificielle, elle nous permet de contempler le monde, mais aussi depenser, d'interagir avec lui et d'y évoluer."
Extrait de "Les voies de la lumière", Trinh Xuan Thuan.

J'avais choisis de travailler sur la lumière, étant à l'origine de tout ce qui nous entoure, fait vivre, l'espace, le temps, le hasard,
la chance, la vie.
Pour commencer, j'ai collectionné par le biais de la photo, la formation hasardeuse de petits mondes qui prennent vie grâce à la rencontreparfaite
du temps, de l'espace, de la lumière, et de l'objet. Puis je me suis intéressée de plus près aux phénomènes naturels se déroulant dans des architectures
tel que le travail d'Olafur Eliasson qui part du principe qu’il existe une contradiction entre l’expérience et la connaissance que l’on a du visible, ce qui le pousse à explorer, à travers les frontières de la perception humaine, lesrelations entre nature, architecture et technologie.
En combinant science et technologie avec la production artificielle de phénomènes naturels (lave, brouillard...), Olafur Eliasson plonge le spectateur dans une expérience aussi bien psychologique que physiologique qui lui permet de questionner le familier, le banal et les différences entre nature et culture.
Aussi, mon intérêt pour ce travail setrouvait toujours dans le hasard, l'éphémère, l'évanescent, dans la création de machines et de mécanismes avec des objets lambdas pouvant produire des phénomènes naturels.

Je dessine à partir de mes rêves et de mon imagination. Ces dessins mesurent chacun 25/10cm.
J'ai choisis le format panoramique car cela rappelle les images de films mais aussi la forme des cartes à jouer.
Il y a beaucoupde catastrophes, de drames mais aussi de la lumière symbolisée par des animaux, comme le cerf, le lion,
l'aigle, des oiseaux. Pour dédramatiser les situations que je dessine, j'utilise des feutres fluos, un trait maladroit et grossier pouvant
rappeler certains artistes de l'art brut tel que Bruly Bouarbé. Le cinéma et la peinture sont tout aussi présent, le réalisateur Jodorowsky,
DavidCronenberg, Picasso, Basquiat, Francesco Clemente.
Plus tard, m'inspirant du Tarot des surréalistes et de l'image de la sibylle, j'ai inventé mes propres règles de divination avec ces dessins.
Pour réaliser ce que je voulais, je suis passée par la performance. Installée sur une haute chaise d'arbitre, j'attend que le spectateur tire
une carte afin de lui proférer une énigme. J'ai favorisé le côtémystique et humoristique en m'imposant comme une magicienne aux visions
apocalyptiques.

Je dessine aussi des forêts. Pour le moment j'en ai un peu plus de vingt. Ces dessins mesurent en moyenne 150/100cm.
Je n'ai aucune limite de quantité pour ce travail car il est devenu pour moi un rituel, une traversée aussi bien personnelle
que créative. J'ai pensé à ces lieux, ayant grandit près d'eux.Mon intérêt pour ceux-ci vient du fait qu'ils jouent plusieurs rôles. Ils sont à la fois protecteurs, menaçants et mystérieux.
Souvent, nous partons vivre en forêt pour méditer à l'écart du monde. Elle ramène l'homme à ses origines, à ses racines.
Mais les ombres menaçantes des arbres deviennent très vite des êtres effrayants. La forêt bruisse de façon malveillante.
Silencieuse, secrète,sombre.
En les dessinant et en continuant presque tous les jours, je me balade, me perd, sans savoir si il y aura une sortie, une issue à ce travail
que je commence.
J'apprécie l'ambiguïté que je révèle par ce médium, le crayon. Le rapport des ombres et des lumières mais aussi le regard que l'on peut avoir
dessus. Plus nous sommes loin, plus nous avons de facilité à distinguer les formes des unes...
tracking img