La lune ronde

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1398 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Après avoir montré que les investissements influencent la croissance économique, vous préciserez le rôle qu’y joue l’innovation

Depuis le début de la crise financier qui commence à toucher l’économie réelle, les gouvernements étatiques ont multiplié les plans de relance, le plan Paulson de 700  milliards de dollars pour les Etats-Unis, un fond stratégique d’investissement français de 20milliards d’euros afin de retrouver la confiance, stabiliser les banques et que les entreprises relancent leurs investissements pour que la croissance ne soit pas négative.
L’investissement est l’acquisition de biens ou de services destinés à accroître l’efficience de l’appareil productif d’un agent économique ou d’un pays. L’innovation est une application d’une ou plusieurs inventions. Lacroissance économique est un processus quantitatif se traduisant par l’augmentation au cours d’une longue période, d’un indicateur (le plus souvent le PIB en volume) représentatif de la production de richesses d’un pays.
Comment les investissements permettent-ils une augmentation de la croissance à l’aide des innovations ?
Dans un premier temps, nous montrerons que lesinvestissements influencent la croissance à l’aide des politiques de relance de l’offre et de la demande. Enfin nous montrerons que l’innovation a un rôle essentiel dans cette relation.

Nous allons étudier les deux types de relance par l’investissement : la relance keynésienne par la demande et ensuite la relance néo-classique par l’offre.
L’investissement est une composante de la demande.L’investissement correspond à une demande adressée aux producteurs de biens d’équipement. Pour produire, ils vont acheter des matières premières à d’autres entreprises et embaucher des salariés. L’effet est donc positif pour la croissance. Selon Keynes et son multiplicateur, l’Etat a la possibilité de relancer la croissance à l’aide d’une politique de relance par la demande. En effet, il va accroîtreles revenus qui vont se répartir soit en consommation (80% des revenus) soit en épargne (20% des revenus). Cette consommation va se transformer en production puis en revenu puis soit en consommation soit en épargne. Il s’agit d’un cercle vertueux jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de revenu. Selon Keynes l’investissement va générer sa propre épargne qui est pour les libéraux une fuite, mais Keynesaffirme que l’épargne d’aujourd’hui est la consommation de demain  donc elle reviendra tôt ou tard dans l’économie. L’investissement initial de l’Etat va multiplier par cinq les revenus finals. Les entreprises peuvent également favoriser la demande en baissant les prix et en augmentant les salaires nominaux ce qui augmentera le pouvoir d’achat des ménages, leurs consommation et donc la croissance. Eneffet en 2005, aux Etats-Unis, le PIB par habitant en standards de pouvoir d’achat était élevé : 148.5 (par rapport à l’indice 100 de l’Union Européenne à 25) et cela a contribué à la croissance de 3.2% du PIB réel (doc 3). Cependant les politiques de relance ne peuvent pas toujours fonctionner, cela dépend de la confiance générale, si l’économie est dans une période difficile comme aujourd’hui lesménages auront tendance à trop épargner et si les entreprises nationales ne sont pas compétitives, les revenus partiraient à l’étranger car les importations sont une fuite. En effet, en 1981, Mauroy avait réalisé une politique de relance par la demande mais elle avait échoué en raison d’une contrainte extérieure trop forte.
Les politiques de relance de l’offre sont des théories libérales,en effet selon eux, l’offre crée sa propre demande (théorie de la main invisible de Smith). Les entreprises peuvent donc réaliser des investissements de capacité dans le but d’augmenter la quantité de production. Cela va nécessiter une accumulation du facteur capital en augmentant le nombre de machine… De plus, il vaudra une accumulation du facteur travail pour faire fonctionner les machines,...
tracking img