La mégalopole japonaise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages: 6 (1457 mots)
  • Téléchargement(s): 0
  • Publié le: 20 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La Mégalopole japonaise
(Suite et fin)

II. CONTRAINTES ET LIMITES DU DYNAMISME DE LA MEGALOPOLE 1. De fortes contraintes naturelles a. Le manque d'espace, un problème majeur La mégalopole japonaise s'étire sur 1 300 kms et sur une profondeur le plus souvent inférieure à 50 kms. Sur cet espace restreint vit une population de 105 millions d'habitants soit une densité moyenne de 1 500 hab/km².Même les espaces ruraux ont des densités élevées. Cela pose un problème majeur de saturation de l'espace qui s'explique par le fait que les contraintes naturelles sont fortes : archipel montagneux avec des plaines littorales étroites, où la majeure partie de la population s'est "entassée". Les villes sont donc bondées et les campagnes sont très peuplées Face à la très forte concentration des hommeset des activités dans la mégalopole, on a assisté à des évolutions pour apporter des réponses à ce problème, à la fois de la part des pouvoirs publics et d'initiatives privées : - drainage des marais côtiers pour assainir les espaces inexploités afin de les mettre en valeur - construction de terre-pleins littoraux : remblaiement qui permettent de gagner des terres sur la mer et où les Japonaisinstallent des activités extrêmement diversifiées (industries, zones portuaires, bases de loisirs, quartiers résidentiels, aéroports, etc) TERRE-PLEIN p. 250 PHOTO : puissance économique et aménagments littoraux : le port et l'aéroport de Kobé 2 p. 239 PHOTO + PLAN : les aménagements de la baie de Tokyo 8 p. 246 et 11 p. 247 - construction en hauteur (immeubles très élevés comme logement, bureaux, etmême comme haras !) PHOTO : une métropole mondiale, le quartier de Shinjuku à Tokyo 1 p. 238 - déplacement de population et d'activités qui peuvent, grâce à la densification des transports s'éloigner de la mégalopole. Cela se traduit par le déplacement vers l'intérieur d'industries qui ont peu de lien avec l'activité portuaire et par le développement démographique de villes périphériques, commeSendai (nord de l'île de Honshu) qui a connu une croissance de plus de 50 % en 20 ans

b. L'ampleur des risques naturels et la vulnérabilité de la mégalopole CARTE : un environnement à risques p. 247 Le Japon est l'une des parties les plus fragiles de l'écorce terrestre (il fait partie de la Ceinture de Feu du Pacifique) et est soumis à de fréquents risques tectoniques : séismes, tsunamis, quitouchent principalement la côte de la mégalopole. CEINTURE DE FEU DU PACIFIQUE : nom donné à la bordure de la plaque Pacifique, caractérisée par une ceinture de volcans TSUNAMI : raz-de-marée d'origine volcanique et, par extension sismique, vague unique d'une taille gigantesque, dépassant généralement les dix mètres de haut Les risques climatiques y sont aussi très importants, du fait de l'influencetropicale (mousson) qui se fait sentir dans le sud du Japon. Cela se traduit par des typhons, des inondations, des glissements de terrain et des coulées de boue En conséquence, les aléas climatiques, géologiques et tectoniques touchent beaucoup plus la mégalopole que le reste du pays. Or, le problème est d'autant plus grave que c'est une région très peuplée et où l'occupation humaine est trèsforte : la vulnérabilité de la région est forte, ce qui explique la lourdeur des bilans humains et matériels consécutifs à ces catastrophes naturelles. Par exemple, 140 000 morts pour le séisme de Tokyo en 1923, 5 500 morts pour le séisme de Kobé en 1995 ALEA : probabilité de voir se produire dans un lieu donné un évènement qui peut être dommageable, comme un séisme ou un typhon VULNERABILITE :exprime les préjudices potentiels aux personnes, aux biens et aux activités. La vulnérabilité vis-à-vis d'une séisme dépend de la densité de population et de la nature des constructions La situation s'améliore cependant car les Japonais se sont progressivement adaptés par des mesures de prévention : construction selon des normes parasismiques, construction de murs pour canaliser les coulées de boue...
tracking img