La machine infernale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1683 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La machine infernale, J. COCTEAU
Analyse de la tâche page 101 du manuel.
1) Édition de la pièce utilisée : Jean COCTEAU, la machine infernale, 1934
Éditions Bernard Grasset, 1934. Livre de poche 1965

2) Résumé du livre :
La pièce s'ouvre sur l'intervention de la Voix qui raconte l'intégralité du mythe.
Sur les remparts de Thèbes, deux soldats veillent, dans une ambianced’inquiétude. Ils sont chargés de protéger la ville contre le Sphinx. Depuis des mois, ce monstre, posté non loin des portes de la ville, tue les jeunes gens qui s'aventurent dans ses parages, mais personne ne sait ce qu'il est véritablement.
Pour Cocteau, le Sphinx, « tueuse d'hommes », incarne donc tout simplement la Femme (c'est sans doute le vrai sens du mythe).
En bas, devant les portes de la ville,Œdipe met en marche le processus que là-haut, sur le rempart, le fantôme essaie d'arrêter, et il nous dévoile le « mystère » de la victoire d'Œdipe. Le Sphinx est fatigué de tuer et nous découvrons que ce monstre est une jeune fille, une jeune fille disposée à tomber amoureuse du prochain joli garçon qui passera, et peut-être à se sacrifier pour le sauver. Mais le chien Anubis veille au respect desconsignes données par les dieux : il n'est pas question de s'attendrir sur les humains. Œdipe répond correctement à l’énigme du sphinx et fou de joie, il court vers la ville, vers la reine qui lui est promise et vers la royauté, oubliant celle dont il n'a pas compris l'amour ni le dévouement. Après une journée de cérémonies et de festivités épuisantes, les deux époux se retrouvent seuls face à facedans la chambre de Jocaste, pour la première fois. La différence d'âge, dont Œdipe se soucie peu, tourmente la reine vieillissante. Et dans cette nuit de cauchemar, c'est un homme de la rue, un ivrogne attardé sous les fenêtres royales, qui a le dernier mot : « Votre époux est trop jeune, bien trop jeune pour vous… hou ! » Dix-sept ans après, les illusions vont disparaître ainsi que les fictionsqui ont protégé le couple royal. De révélation en révélation, Œdipe et Jocaste seront amenés devant la réalité.

3) Analyse de l’affrontement
Dans le cas présent, il y a lieu de parler non d’une situation de conflit mais d’une situation d’échanges verbaux sans violence.
L’un des personnages est un noble. Le second est un animal, composé d’un buste de femme, de pattes de lion et d’ailesd’oiseaux. Il s’agit d’un homme et d’une femme. Selon les époques, les lieux et les milieux, l’homme et la femme ne sont pas toujours sur le même pied d’égalité. Les liens qu’ils ont entre eux ne sont pas renforcés par le mariage ni par l’amitié. Ils ne se connaissent absolument pas. Il faut prendre aussi en compte les évènements récents. À savoir, la prophétie de l’oracle poussant Œdipe à quitter sondomicile pour ne pas tuer son père et épouser sa mère qu’il croit être ses parents biologiques.
Comment préserver sa vie quand on est face à quelqu’un qui peut nous donner la mort, est, je pense, le thème dominant dans cet affrontement; De quelle façon éliminer le danger. Œdipe espère voir le Sphinx mourir afin de devenir roi auprès de la veuve.
Il rêve de gloire, de foules qui piétinent, detrompettes, de palmes qu’on agite, d’or, de bonheur, de chance. Quand il expose tout ceci au Sphinx, la jeune femme lui répond que ce n’est pas cela vivre, mais c’est d’aimer et de l’être en retour.
La raison de la venue d’Œdipe à Thèbes est que la reine lui est promise s’il gagne son combat face au Sphinx. Trop de caresses et de confort dans son enfance ont excités en lui ces désirs d’aventures. Ilprofita de cette menace de parricide et d’inceste pour fuir la cour et satisfaire sa soif d’inconnu. Ce sont ces raisons qui ont amené notre héro jusqu’ici. Ses moyens pour parvenir à ses fins sont assez limités dans la mesure où seul la mort du Sphinx et sa dépouille ramenée à Thèbes feront de lui un roi. Il sait que pour réussir il doit répondre correctement à l’énigme posé par la bête....
tracking img