La mafia sicilienne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 25 (6029 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La Mafia Sicilienne:



On ne peut parler de la Sicile sans évoquer la Mafia, laquelle est une réalité (plus ou moins présente) dans la vie quotidienne de la population sicilienne.



* Définitions du mot MAFIA

- "Sous-culture, originaire de Sicile, où les relations personnelles avec un homme puissant favorisent ceux qui sont liés à lui. Ce système de pouvoir est développé sur unrapport asymétrique de soumission et de plaisir."

- "Ensemble de petites associations clandestines ou clans ("cosche"), se basant sur la Loi du silence ("l’omertà"), qui exercent le contrôle d’un certain nombre d’activités économiques et sociales en Sicile."

- "Organisation de secours mutuel qui agit aux dépens de la société civile et pour l’avantage de ses seuls membres."

- "D’unefaçon générale, la Mafia (invention sicilienne), peut être considérée comme un encadrement des activités criminelles par une classe moyenne violente et parasitaire."

- "La Mafia consiste en l’exploitation d’une criminalité issue de la misère par une classe moyenne en mal d’ascension sociale. Le sentimentalisme territorial et familial manifestent son idéologie. En revanche son pragmatisme et sonapolitisme apparent lui permettent de s’introduire dans toutes les formes d’associations qui présentent un caractère clientéliste, démocratique ou non."


* Origines

Carte des zones contrôlées par les 4 grandes Mafias d'Italie du Sud.La Mafia est un produit de l’histoire sicilienne. En effet on associe souvent la naissance de la Mafia au combat acharné, du peuple sicilien, pourl'indépendance et contre la domination étrangère. Les puissances étrangères qui se succédèrent et contrôlèrent la Sicile, n’eurent quasiment aucun contact réel avec la population. La notion d’État resta donc abstraite pour le peuple. Avec le sentiment d’isolement, la misère et la servitude, augmentèrent la méfiance et le rejet de toute autorité. Avec ses lois, son code de l’honneur, ses serments du sang, seschâtiments, la Mafia s’établit donc comme un pouvoir parallèle (fondé sur tout un système de références archaïques et féodales), que le vide du pouvoir central engendrait.
On sait aujourd'hui que la Mafia avait pour but initial de défendre les faibles contre le fort. Les racines, de ce réflexe auto défensif typiquement sicilien, remonteraient à l’époque féodale (12ème siècle).



*Histoire

A - Recours aux "mafiusi" :

Le "mafioso" (mafieux) est, avant 1812, une sorte de justicier, proposant ses services d’intervention. C’est un homme de cœur, d'honneur, un Chrétien, en mesure de se faire respecter et de protéger, que l’on sollicite au besoin. Les membres de la Mafia (appelée aussi "l'Onorata Società" : l'Honorable Société), sont notamment souvent chargés par lespropriétaires des grands domaines du maintien de l'ordre et de la poursuite du travail sur les terres en période de troubles.



B - Abolition du système féodal :

1812 - Cette abolition (proclamée par le Parlement Sicilien) rend possible de grands changements en Sicile :

- la progressive urbanisation de l’aristocratie
- l’aliénation des terres de la part des nobles à des "capeddi" ou à des"gabelloti" (gabelous, auxquels était précédemment confiée l’administration des latifundia, ainsi que la collecte des dîmes et des fermages)
- le rapport avec les métayers en l’absence des aristocrates
- l’usurpation des propriétés communales
- l’acquisition des terrains ecclésiastiques expropriés



C - Recours au système des "cosche" (clans) :

La fin du traditionnel systèmerépressif, confié en grande partie à l’aristocratie, et la naissance du centralisme administratif, poursuivi par les gouvernements, conduisent les nouveaux propriétaires à recourir à des "squadre" (milices privées, escadres, bandes), instrument indispensable à la réalisation du contrôle territorial.

Les devoirs de ces "unions ou fraternités" est : la gestion du trafic de bétail, l’offre...
tracking img