La maison nucingen commentaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1884 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Honoré de Balzac, La Maison Nucingen (1838)
Intro :
Cet extrait de La Maison Nucingen de Balzac se situe dans un cabaret parisien ; un homme surprend la conversation de quatre journalistes dont Bixiou, devenu, selon le narrateur, un « misanthrope bouffon ». Ce dernier relate l’étonnante réussite de Rastignac, amant de Delphine de Nucingen, femme du banquier du même nom, depuis 1819 dans leroman Le Père Goriot.
En 1833, date à laquelle commence La Maison Nucingen, Rastignac rompt avec Delphine, mais continue de travailler avec son mari dans des affaires frauduleuses, où il gagne beaucoup d’argent.
Ce roman permet à Balzac d’exposer un traité de technique financière : pour l’auteur toute fortune s’érige de façon malhonnête. C’est aussi l’occasion de dresser des portraitsreprésentatifs du fonctionnement de la société. Ici, Rastignac, personnage récurrent de la Comédie Humaine, devient le symbole même de l’arriviste et Nucingen, celui du financier.
Comment l’auteur s’y prend-il justement dans cet extrait pour brosser ces portraits ? On peut constater que Nucingen et Rastignac surtout valent davantage pour le type de personnage qu’ils incarnent que pour leur psychologie ; onpeut ajouter que le monde dans lequel ils évoluent est un monde aux valeurs inversées, un monde à l’envers.

I Le financier et l’ambitieux :
Les personnages de Balzac sont un moyen pour le romancier de délivrer sa vision du monde, ce sont des caractères, des personnages types, représentatifs d’un défaut : ainsi, le baron est le type même du financier sans vergogne ; Rastignac est un ambitieux, unjeune homme arriviste et opportuniste.
1) Nucingen :
Ce roman présente les tactiques financière de Nucingen, financier prêt à tout pour faire du profit. Ce personnage pense que « l’argent n’est une puissance que quand il est en quantités disproportionnées », raison pour laquelle il se lance dans des opérations complexes. Balzac expose un traité réaliste de technique financière telle qu’elleexistait à une époque de fébrilité boursière, pas très éloignée de la nôtre. Dans le Paris de la Restauration et de Louis Philippe, l’auteur dresse donc un panorama complet de la société de la haute finance. Des familles importantes (« les Godefroid », « les Beaudenord, les Aldrigger, les d’Aiglemont » l. 27 et 28) ont confié leur fortune à Nucingen. Mais ce dernier a échafaudé un plan : il veut fairecroire à une faillite et disparaître quelque temps.

2) Rastignac :
Rastignac, personnage récurrent de La Comédie Humaine, perd au fil des romans toute naïveté, son caractère définitif est dû aux rencontres, aux expériences négatives notamment le fait d’avoir accompagné le Père Goriot au cimetière : « au sommet du Père-Lachaise, le jour où il conduisait un pauvre honnête homme, le père de saDelphine, mort la dupe de notre société (…) ».
Les relations entre les personnages sont régies par la loi des « dominants et des dominés ». Ainsi, les purs, comme le père Goriot, sont sacrifiés, les personnages malhonnêtes réussissent. Rastignac décide donc de prendre le masque de l’honnêteté : « Il résolut de jouer tout ce monde, et de s’y tenir en grand costume de vertu (…) » (l .7 et 8).« l’Egoïsme arma de pied en cape ce jeune noble », Rastignac peut se résumer à ce seul défaut qui prend d’ailleurs ici un E.
En même temps, il s’agit d’un personnage double qui était naïf dans Le Père Goriot et qui a choisi de se protéger d’une armure d’Egoïsme, à cause de la société. Il a tout de même encore ici des sentiments positifs envers Delphine : « L’amitié d’une femme comme la baronne deNucingen est de nature à faire abjurer tout égoïsme. » (l. 12 et 13). « Delphine dut éprouver, pour un homme plein des religions de province, un attachement sans bornes. Cette tendresse a réagi sur Rastignac » (l. 14 à 16) : cette citation prouve que Rastignac a évolué, que c’est la société parisienne qui l’a fait changer. « Rastignac trembla pour la fortune de Delphine : il stipula l’indépendance...
tracking img