La maladie d'alzheimer

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3112 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
|Sociologie de la santé |

Questions de sociologie et domaines de l’anthropologie

Dossier sur la maladie d’Alzheimer

LA MALADIE D’ ALZHEIMER

[pic]

Sommaire :

Genèse de la maladie

• Les symptômes et les premiers signes• Diagnostic de la maladie
• Etapes de la maladie

« Au cœur de la maladie »

• Réactions face à la maladie
• L’accompagnement

Le rôle de l’entourage
L’aide à domicile
Le placement en institutionen dernier recours

Conclusion

Genèse de la maladie

La maladie d’Alzheimer est une affection neurologique se traduisant par une dégénerescence cérébrale progressive. Cette pathologie touche aujourd’hui 850 000 français, c’est la première cause de démence. La dégénérescence débute dans les zones du cerveau les plus impliquées dans la mémoire, puis s’étendprogressivement vers des zones contrôlant les fonctions du langage, le jugement, la motricité. Les échanges entre les diverses régions du cerveau sont également altérés, expliquant la désorganisation croissante de l’activité mentale. L’évolution conduit à la démence et entraîne à terme une perte totale d’autonomie.
La fréquence de la pathologie qui atteint surtout les plus de 65 ans, augmente avec l’âge etatteint 10% des français au-delà de 85 ans. En raison de l’insuffisance d’infrastructures adaptées, 70% des malades vivent à leur domicile, aidés par leur conjoint ou leurs enfants qui leur consacrent plus de six heures par jour, au détriment de leur vie personnelle.
La maladie d’Alzheimer est complexe et implique une forte mobilisation dans l’accompagnement du malade.

• Les symptômeset les premiers signes de la maladie

[pic]
Les troubles d’ordre cognitifs apparaissent insidieusement sur plusieurs années. Il devient alors difficile d’établir une frontière entre le vieillissement normal et le vieillissement pathologique. Néanmoins, il est possible de percevoir les symptômes de la maladie à long terme. Les troubles de la mémoire dans 70% des cas sont les premierssymptômes annonçant la maladie. Ils sont subtils au début et peu fréquents ; par la suite ils sont beaucoup plus perceptibles et s’accompagnent d’une grande difficulté à apprendre de nouvelles informations.
Dans un premier temps, l’individu oubliera des évènements récents, reposera souvent les mêmes questions, oubliant les réponses. Ces troubles peuvent passer presque inaperçus, jusqu’à ce qu’unévènement marquant alerte réellement l’entourage : l’oubli d’un rendez vous très important, oublie du jour, de la date, du lieu. A un stade intermédiaire dans l’évolution de la maladie, l’individu oubliera des évènements et souvenirs plus anciens.
Le langage est également atteint en début de maladie, mais les troubles sont difficilement détectables sans un examen spécifique. Dans l’aspectoral et écrit du langage, les troubles se manifesteront dans la compréhension et l’expression. Ainsi, l’examen peut détecter une difficulté à trouver un mot ou un nom commun dans une phrase, et une diminution de la fluidité verbale. On parle de « stéréotypies verbales »c'est-à-dire des mots et des phrases répétées de manière récurrente. L’expression manquera de cohérence, ce qui rendra laconversation difficile, ainsi que la compréhension des autres.
Il existe également des troubles visio-spatiaux qui ne portent pas vraiment de préjudices sur le quotidien.
Les troubles des praxies apparaissent en début de maladie. En philosophie, le mot « praxie » signifie une action ordonnée vers un certain but.
Dans le contexte de la maladie d’Alzheimer, on définira le terme « praxies » comme la...
tracking img