La marseillaise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2588 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La Marseillaise

En France, seuls la première strophe et le refrain de la Marseillaise sont utilisés lors des fêtes nationales ou autres commémorations. Qu'elle soit chanté en ces occasions, à la fin d'un banquet ou lors d'un match de football, la Marseillaise semble alors rassembler autant qu'elle divise. Témoignage des passions déclenchées depuis la fin du XVIIème siècle, nombreux sont ceuxqui lui reprochent de ne plus correspondre à l'image que souhaite véhiculer la démocratie française actuelle. Il semble donc qu'en plus de sa portée historique, la Marseillaise possède une dimension politique qui crée la controverse.
Cependant, devons nous remettre en cause un texte faisant parti de notre histoire? S'il est vrai que le contexte a fortement changé, n'est ce pas en se souvenant dupassé qu'on évite d'en reproduire les erreurs?
Nous allons nous intéresser à l'évolution de la vision que la France a eu de son hymne, quels sont les fondements des principaux reproches qui lui sont adressés et quelle est malgré ceux-ci la place qu'elle occupe actuellement. Pour se faire, nous ferons dans une première partie une rétrospective de son évolution au sein de la société française,puis nous étudierons en quoi la portée de son texte peut mener à controverse avant de finalement voir en quoi le chant reste malgré tout un symbole de la France et même plus, un symbole révolutionnaire, de paix et de liberté.

Nous commencerons notre étude en 1789, grand moment révolutionnaire français dont la Marseillaise en est le symbole, pour la finir à nos jours.

Une histoire agitée.Lors de la Révolution françaises, de nombreuses chansons accompagnèrent cette période historique. Ces chants étaient souvent écrit de manière spontanées, sur des airs traditionnels et s'inspirant des faits de l'époque. On les appelait des "vaudevires" ou "vaudevilles".
Ainsi en 1792, de nombreux chants étaient entonnés et c'est avec la création de la République qu'on décréta que "LaMarseillaise", ainsi que "Chœur de la Liberté", seront désormais joués pour les fêtes nationales. Ce ne sont que des chants de circonstances parmi tant d'autre cependant, la Marseillais a sut traverser les époques, voilà pourquoi nous nous y intéressons actuellement. Il fallut attendre 1795 pour qu'un décret de la Convention en fasse un chant national. Elle resta à la mode en partie grâce aux choralespopulaires
Cependant, ses chants transportent des valeurs républicaines qui ne seront pas bien perçues sous l'Empire. En 1802, la France retourne alors à des chants religieux comme le "Domine Salvum Fac Imperatorem". Cependant, aucun chant ne réussi réellement à s'imposer; aini, les armées jouent le "Veillons au Salut de l'Empire" et lors de la Restauration, "Vive Henry IV" et "Où peut-on être mieuxqu'au sein de sa famille?" seront chantés. Sous Louis-Philippe, c'est le chant "La Parisienne" qui domine, remplacé par "Le chant des girondins" sous la IIème République puis par "Partant pour la Syrie" sous les années Napoléoniennes.
La IIIème République a voulu mettre fin à cet enchainement d'hymnes nationaux, nombreux et divers, en en commandant un à Charles Gounod en 1877, "Vive la France".Cependant, le peuple n'accrochera pas à cet hymne et le rejettera. C'est alors vers la "Marseillaise", auparavant interdite, que le gouvernement français se tournera. Elle devient ainsi l'hymne officiel français le 14 février 1878, sous la pression des républicains majoritaires à l'Assemblée. Cet hymne restera ainsi l'hymne français, même sous le régime du général Pétain qui le fait cependant suivrepar un autre hymne officieux, "Maréchal, nous voilà".
Ce n'est que sous la IV et la V République que la Marseillaise est inscrit comme hymne national dans l'article 2 de la constitution.

Intéressons nous plus particulièrement à l'histoire de la Marseillaise. De nombreux débat existent toujours sur l'identité réelle de son auteur. En effet, la version imprimée à Strasbourg en mai 1792 ne...
tracking img