La masturbation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2871 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction 

Le thème que j’ai choisi pour ce premier terrain est celui de la masturbation. J’avais envie d’étudier une pratique sexuelle et je suis partie avec un point de vue de départ qui faisait de la masturbation la seule chose du sexe qui reste encore tabou dans notre société. Mais je ne savais pas vraiment sous quel angle je pouvais l’étudier. J’ai cependant tenté de m’atteler à cettetache qui me semblait, plus que difficile, réellement complexe. De tous les tabous, celui qui fut le plus transgressé par les sociétés judéo- chrétiennes fut sans contestation possible la masturbation.

I) Histoire de la masturbation
a) Origines de l’interdit…
Aux origines on trouve le terme d'onanisme, qui a le sens de masturbation. Il provient du personnage biblique Onan, présent dansle livre de la Genèse, 38, versets 8 à 10.
8 : Alors Juda dit à Onan : Va vers la femme de ton frère, prends-la, comme beau-frère, et suscite une postérité à ton frère.
9 : Onan, sachant que cette postérité ne serait pas à lui, se souillait à terre lorsqu'il allait vers la femme de son frère, afin de ne pas donner de postérité à son frère.
10 : Ce qu'il faisait déplut à l'Éternel, qui le fitaussi mourir.

Si l'on se reporte aux trois versets bibliques cités plus haut, on se rend compte qu'il n'est pas dit qu'Onan se masturbait. On y lit une relation sexuelle ("aller vers") avec souillure du sol. Il s'agit donc d'un coït interrompu qui a longtemps été un mode de contraception. Autrement dit, le mot d'onanisme est dû à une probable mauvaise interprétation de la Genèse.
Mais lamasturbation n'en resterait pas moins un péché car il s’agit bien de contourner le but procréateur de la sexualité voulu par la religion. S'il l’on ne peut être sur de savoir si ce que l’on fait plaît à Dieu il convient de s’en abstenir. Il y a certainement une place pour le doute dans le rapport à la masturbation. "Tout ce qui n'est pas le produit d'une conviction est péché" (Romains 14:23).
Deschrétiens qui se masturbent sont parfois en prise avec un dilemme et leurs témoignages montrent que la pratique de la masturbation est mal perçue, entachée de honte. On voit ici le rôle fondamental de la culpabilité dans la religion chrétienne. Les seuls critères d’expression du jugement sont les faiblesses, ils contribuent à marginaliser les pratiques que la religion condamne. Elle ne crédite pas lesbesoins où les désirs corporels, mais y apporte une solution radicale accès sur le déni de soi, et créer du même coup un interdit.

b) …et naissance du tabou.

C'est au XVIIIème siècle, qu'il faut chercher l'élément déclencheur du tabou sur la masturbation. Une simple brochure intitulée Onania, publiée en 1723 dont la provenance est controversé. En effet on l’attribua au début à uncharlatan anonyme, qui l’aurait publié à des fins avant tout commerciales. Ce texte est aujourd'hui attribué à John Marten (~1692–1737), un chirurgien britannique.
Quoiqu’il en soit pour la première fois, la masturbation est diabolisée et génératrice d’une liste de maux infinie pour le masturbateur. Le succès rencontré par cette brochure est immense et va s’étendre dans toute l'Europe jusqu’à imposerune réelle terreur vis-à-vis de la masturbation.
Quelques années plus tard elle sera soutenue par un médecin renommé de l'époque, Tissot, qui, dans son traité De l'onanisme publié en 1757 validera les conclusions inquiétantes d'Onania. La grande peur de la masturbation est née.
Jusqu'au début du XXème siècle, cette idée de la masturbation destructrice règnera dans tout le monde occidental.Etant traitée comme une maladie, les remèdes proposés par les spécialistes font frémir : surveillance permanente, camisoles de force, pieds et bras liés pendant le sommeil, régimes alimentaires adaptés, dissuasion par la fatigue et l'exercice physique quotidien, et même, chez les malades jugés "irrécupérables", interventions chirurgicales …


Gants de cuir utilisés vers 1870-1880...
tracking img