La mauvaise foi chez sartre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 30 (7346 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Université Jean Moulin – Lyon 3 Licence 2ème année – Philosophie (semestre 4) Histoire de la Philosophie Moderne (professeur : M. Carron) Groupe : Aline BOUHERET, Céline CHEVALLIER, Pierre PONCET, Eline VIRICEL

La mauvaise foi chez Sartre
Sommaire
Introduction................................................................................................................................................................ ............................................. 2 Existentialisme et mauvaise foi ................................ ................................................................................................ ............................................... 2 Le dualisme fondamental de l’existentialisme de Sartre................................................................ 2 .................................... Ce qui distingue le mensonge de la mauvaise foi ................................................................ ............................................... 3 Être de mauvaise foi, c’est vouloir échapper à sa liberté ................................................................ 3 ................................... Être sincère, c’est aussiêtre de mauvaise foi ................................................................ ..................................................... 4 Conclusion ................................ ................................................................................................................................ ........................................... 4 La mauvaise foi contre la psychanalysefreudienne et la théorie de l'inconscient ................................ 5 ................................. Introduction................................ ................................................................................................................................ ......................................... 5 L'inconscient de Freud................................................................................................................................ ......................................................... 5 Critique sartrienne de l’inconscient par la mauvaise foi ................................................................ 6 ..................................... La mauvaise foi comme fuite hors de l'angoisse : engagement etsincérité........................................... 8 sincérité................................ Introduction................................ ................................................................................................................................ ......................................... 8 L'angoisse face à l'avenir, peur de l'engagement et de la responsabilité impliqués par une liberté l'engagement totale :illustration à travers l'exemple de la jeune femme coquette................................ ................................................. 8 L'angoisse devant le passé, la mauvaise foi envisagée comme l'impossibilité d'être sincère et de coïncider avec son être : illustration à travers l'exemple du joueur qui se voit condamné à jouer ... 9 Conclusion, dépassement et critique................................................................................................ 10 ....................................

Introduction
La mauvaise foi selon Jean-Paul Sartre pourrait aisément se résumer en ces termes : « Fuyant par le « non-être-ce-qu’on-est » l’en-soi que je ne suis pas sur le mode d’être ce qu’on n’est pas, la mauvaise foi, qui se renie comme mauvaise foi, vise l’en-soi que je nesuis pas sur le mode du« n’être-pas-ce-qu’on-n’est-pas ». » (L’Etre et le néant, Gallimard, p.107) Malgré la clarté et la concision de cette citation (!), on peut saisir ici la complexité du phénomène de mauvaise foi, qu’il conviendra d’aborder sous différents angles. Il met notamment en jeu le postulat de liberté propre à l’existentialisme de Sartre, mais également le rôle de la conscience,...
tracking img