La meiose

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (469 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Méiose, fécondation et brassage allélique

Lors de la reproduction sexuée, chaque parent transmet à se descendance, lors de la fécondation, un exemplaire de chaque gène caractéristique de l’espèce.Ces gènes sont porteurs des informations correspondant à des particularités de l’un ou l’autre des parents. L’originalité du nouvel organisme, et donc de la nouvelle combinaison d’allèles ainsiobtenue, résulte d’une pluralité de brassages.

I – Le devenir des allèles au cours de la méiose

• Chez les organismes à phase haploïde dominante (Sordaria), l’observation des produits de laméiose permet une lecture directe du devenir des allèles lors de cette méiose : les cellules haploïdes contiennent chacune un seul exemplaire de chaque gène, donc un seul allèle. Le phénotype observétraduit alors directement l’information génétique lorsqu’elle s’exprime. La disposition des spores dans les asques de type 4/4 s’explique par la séparation des deux allèles portés par les chromosomeshomologues au cours de l’anaphase de première division. L’existence des autres types d’asques (2/2/2/2 ou 2/4/2) suggère des échanges entre les chromatides des chromosomes homologues d’une même paire.• Chez les organismes à phase diploïde dominante, chaque cellule possède deux exemplaires de chaque gène. Lorsque l’individu est hétérozygote pour un gène (il possède deux versions différentes de cegène), il est fréquent que l’un des allèles seulement (l’allèle dominant) s’exprime dans le phénotype : l’observation du phénotype ne révèle pas forcément le génotype. Lorsque l’individu est homozygote(les deux allèles sont identiques), son phénotype est celui déterminé par l’unique version du gène qu’il possède. Il se peut, cependant, que le phénotype d’un individu corresponde à l’expression desdeux allèles : on dit qu’il y a codominance entre ces allèles.
• L’étude du devenir des allèles au cours de la reproduction sexuée dépend du nombre de gènes étudiés. Dès que l’on considère...
tracking img