La micro-assurance au cambodge et dans les pays de l'asie du sud-est

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4425 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La micro-assurance au Cambodge et dans les pays de l’Asie du Sud-Est

Nous sommes bien conscients combien l’assurance peut jouer un rôle important dans la vie quotidienne des hommes. L’assurance, une fois souscrite, peut devenir une cause d’épanouissement de l’homme car elle peut lui faciliter la vie à bien des égards. Or, l’assurance n’est pas accessible à toutes les personnes dans le mondeentier. Des centaines de millions de populations des pays en développement ne bénéficient pas de l’assurance. Afin de remédier à cette situation, des spécialistes en assurance ont essayé de trouver une autre solution d’assurance pouvant bénéficier aux populations à faible revenu, sans pour autant aggraver leur situation financière. L’idée de la micro-assurance est inventée à titre d’alternative àl’assurance pour les ménages à faible revenu. C’est une technique d’assurance conçue pour être adaptée aux ménages à faible revenu. La micro-assurance permettra aux personnes à faible revenu, normalement exclus de l’assurance, de pouvoir recourir aux services d’assurance pour peu d’argent afin de se protéger contre des risques. Cette nouvelle technique a rencontré un énorme succès dans le monde,surtout en pays en voie de développement. Alors, quant est-ce de la micro-assurance dans les pays de l’Asie du Sud-Est ? Il est à préciser que dû aux raisons pratiques, notre présentation va se concentrer sur la situation au Cambodge, avec comme illustrations l’état de la micro-assurance dans les autres pays du Sud-Est asiatique. Au Cambodge, l’assurance a débuté dans les années 1960, avec la créationde la Société nationale d’assurance du Cambodge. Mais le marché d’assurance n’a guère progressé dans les années qui suivaient, surtout avec la guerre civile dans les années 1970. Ce n’est que dans les années 1990 que l’assurance a été réintroduite dans le pays avec des agents d’assurance. Or, à cette époque-là, il n’y avait encore aucune réglementation d’assurance pour cette activité. La loi surles assurances a été adoptée en 2000 et son décret d’application en 2001. Avec ces deux textes mère, l’activité d’assurance trouve sa place sur le marché cambodgien, avec une création progressive de quelques compagnies d’assurance. Or, malgré ce progrès, l’accès à l’assurance reste très numériquement et géographiquement limité parce que cette activité n’existe que dans la capitale, Phnom Penh, etdans quelques grandes villes du pays. De plus, vu le niveau de vie en moyenne des Cambodgiens, peu de personnes ont pu recourir aux services d’assurance pour se protéger contre les risques. Les Cambodgiens dont le niveau de vie ou le revenu est faible ou très faible restent écartés du domaine d’assurance. Il fallait donc trouver un autre moyen pour aider les Cambodgiens à mieux gérer leurs risques.D’où la raison d’aborder la micro-assurance. Il convient donc dans notre présente étude d’examiner
1

dans un premier temps l’état actuel de la micro-assurance (I) avant d’envisager ensuite quelques suggestions pour développer la micro-assurance dans les pays de l’Asie du Sud-Est (II).

I. L’état actuel de la micro-assurance : La micro-assurance est définie comme la protection des personnesà faible revenu contre les risques spécifiques en échange du paiement régulier de primes proportionnelles à la probabilité et au coût du risque encouru. Il convient de voir quelle est la place de la microassurance sur le marché cambodgien d’assurance (A) avant d’examiner le cas des autres pays de l’Asie du Sud-Est (B).

A. Au Cambodge : Idéalement, la micro-assurance serait une solutionefficace pour aider les ménages pauvres cambodgiens à lutter contre la pauvreté et à mieux gérer les difficultés réelles et éventuelles auxquelles ils auront à faire face : cf. explication de l’importance du rôle de la micro-assurance. Or, plus concrètement, l’existence de la micro-assurance reste encore très débutante au Cambodge. La micro-assurance a été introduite pour la première fois au Cambodge...
tracking img