La mission civilisatrice de la france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1508 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La mission civilisatrice de la France en méditerranée.
D’après le livre d’Henri Laurens. La France et la genèse d’un royaume arabe.

Introduction :
- XVIIIème siècle : émergence de l’idée de mission civilisatrice de la France en Méditerranée.qui va influencer tout le siècle.
- Civiliser c’est faire passer à un état social considéré comme plus évolué avec technologie, idées, mode de pensée…- Comment l’idée de mission civilisatrice de la France évolua-t-elle si l’on considère les pressions extérieures et à l’intérieur même des sociétés à civiliser et quelles en furent les conséquences ?

1798 – années 1830 : Quelles furent les idées impulsant cette mission civilisatrice et comment commença-t-elle ?

Années 1830 – années 1870 : quelles furent les grandes contradictions decette vocation, dans l’optique d’un royaume arabe et de l’aide saint simonienne ?

Années 1870 – années 1920 : comment l’addition du contexte international et de l’arabisme arriva-t-elle à ruiner la vocation civilisatrice de la France ?

I. Les débuts de la politique de civilisation 1798 – 1830
1. les prémices : l’universalisme des Lumières
- développement de la civilisation européenne anXVIIIème siècle autour des concepts de liberté et raison. De plus Condorcet développe l’idée de la stagnation de l’orient face à l’Occident, du fait de l’Islam et du despotisme. Tout ceci est renforcé par l’image renvoyée par les écrits orientalistes de Volney par exemple. -> émergence d’une sorte de devoir français de civiliser
2. les ferments de la campagne d’Egypte
-Le rêve napoléonien : grandesprojets pour l’Egypte, émancipation face aux Mamelouks, médecine, administration (8 provinces), recherche sur l’histoire de l’Egypte pour développement d’une conscience nationale égyptienne.
- Les contradictions : développement d’une conscience nationale parallèlement à une entreprise coloniale. De plus problème de l’opposition des conservateurs comme les Bédouins ou les Ulémas.
3. Le début dela mission civilisatrice, en collaboration avec Mehemet Ali
-le continuateur de l’œuvre de Bonaparte : 1805 Méhémet Ali arrive au pouvoir et cultive chez les Français l’idée qu’il est le continuateur de l’œuvre de Bonaparte. Il impulse ainsi une politique de modernisation de la société égyptienne à plusieurs niveaux : sédentarisation des bédouins, début d’égiptiennisation et développement destechnologies.
-L’aide directe des Français : appel aux ingénieurs et techniciens, conseils d’occidentaux comme Drovetti, médecine (Clot Bey) les missions scolaires
->Deux voies : aider à entrer dans la modernité et développement de l’idée de Nation

II. Le Royaume arabe et les contradictions de l’œuvre de civilisation 1830 – 1870

1. L’idée de royaume arabe et Abd el Karder
- Latransposition des idées de Guizot, concernant la lutte entre Francs et gallo-romains, a pour conséquence un désir d’émancipation de la « race » arabe, celle-ci étant considérée comme oppressée par la « race » turque. La notion de race s’y ajoutant.
- Par conséquent, après l’expédition d’Algérie de 1830, afin de développer l’identité arabe, la France trouve en Abd El Kader l’unificateur d’un futurroyaume arabe. Cette tentative est un échec, avec La guerre face au français et son exil, malgré les tentatives de fondation de villes.
-> La France cultive donc sa vocation civilisatrice en essayant de faire naitre une nationalité arabe au sein d’un royaume arabe mais cette tentative est une échec et l’œuvre de la France commence a souffrir de différentes contradictions.

2. L’apparition descontradictions 
- Des fissures apparaissent dans le soutien que la France apporte à l’agrandissement des possessions égyptiennes. L’Egypte occupant la Syrie, les Français en 1841 doivent renoncer à les soutenir, du fait de la pression des autres puissances européennes. Thiers est remplacé par Guizot.
De plus, sous le règne d’Abbas Ier, le pouvoir égyptiens devient hostile à la modernisation...
tracking img