La mondialisation dans le tourisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1828 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Economie du Tourisme 2° Année -28-

Chapitre VII La mondialisation de l’économie
« Le monde est passé au cours du dernier quart du XX° siècle d’un système économique international à un système économique « global ». Il s’agit d’une mutation géopolitique majeure des conditions deproduction, de compétition et d’interdépendance. » G. Benko
Le nouvel Etat du monde.

Section I L’interdépendance des économies contemporaines : une réalité

§ 1 De l’internationalisation à la mondialisation
L’Internationalisation correspond à un phénomène ancien : le développement des échanges entre les nations.
La Mondialisation est une notion plus récente (1990), elle traduitl’effacement des frontières nationales et la tendance à la création d’un grand marché mondial où les entreprises, les Etats, les individus se retrouvent en situation de concurrence.
« L’international commande, le national suit » a pu affirmer Lionel Stoleru
Plusieurs facteurs se sont conjugués pour développer la mondialisation de l’économie :  
- la déréglementation : la concurrence internationales’étend aujourd’hui à des secteurs qui en étaient autrefois protégés : télécommunications, services financiers, transports
- la libéralisation des échanges dans le cadre du GATT puis de l’OMC
- le développement des transports, en particulier aériens et des nouvelles technologies de l’information et de la communication
- la chute du communisme et le retour à l’économie de marché de laplupart des pays du monde, y compris des pays où se maintient une dictature communiste comme la Chine et le Vietnam.
- la globalisation financière
La mondialisation réduit la marge de manoeuvre des Etats : les conjonctures et les politiques économiques sont de plus en plus interdépendantes. Les entreprises sont de plus en plus obligées de définir leur stratégie au niveau mondial. Mais si latendance à la mondialisation est bien une réalité, le monde n’est pas encore « un village planétaire ».
§ 2 Les mutations d’un système financier international
Il décrit l’ensemble des opérations financières sur le plan international
1) L’importance croissante des flux de capitaux
a) Des flux de capitaux autonomes par rapport aux échanges de biens et de services
L’étude desbalances des paiements des pays industrialisés fait ressortir la part prépondérante aujourd’hui des flux de capitaux qui ne sont plus uniquement la contrepartie des flux réels. Le « financier » prédomine sur le « réel » et non l’inverse.
L’augmentation des flux de capitaux à long terme a été essentiellement le fait des opérations de portefeuille et dans une moindre mesure des investissementsdirects.
b) L’orientation des mouvements de capitaux
Les mouvements de capitaux vont des pays qui ont des ressources de financement vers les pays qui au contraire, ont des besoins de financement. Trois périodes différentes sont mises en évidence :
1- les années 60-70 : au cours desquelles les pays développés financent les pays en développement
2- du milieudes années 70 au milieu des années 80 : à la suite des deux chocs pétroliers, les pays exportateurs de pétrole se retrouvent avec d’importants excédents qu’ils utilisent pour financer les pays en développement non exportateurs de pétrole ainsi que les déficits des pays industrialisés
3- à partir du milieu des années 80 : l’essentiel des capitaux transite

Economie du Tourisme 2°Année -29-

entre les pays industrialisés ; le Japon et l’Allemagne financent le déficit
des Etats-Unis
2) Le processus de la globalisation financière
Depuis 1980, on assiste à une globalisation i.e. à la création d’un véritable marché...
tracking img