La mondialisation de la mode

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2467 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La mondialisation de la mode
La mode, et plus précisément la mode vestimentaire, désigne la manière de se vêtir, conformément au goût d’une époque dans une région donnée. C’est un phénomène impliquant le collectif à travers la société, le regard qu’elle renvoie, les codes qu’elle impose et le goût individuel. C’est une forme de socialisation. La mode concerne non seulement le vêtement maisaussi les accessoires, le maquillage, le parfum et même les modifications corporelles. Elle est aussi déterminée par d’autres facteurs, pour ceux qui la suivent : un moyen d’affirmer son groupe social, son pouvoir d’achat et sa personnalité. Pour les grands créateurs, c’est une recherche esthétique. La caractéristique principale de la mode est son changement incessant, incitant à renouveler levêtement avant que celui-ci ne soit usé ou inadapté.
La mondialisation désigne l’intégration économique mondiale qui va au delà de l’internationalisation des échanges et des marchandises, de services ou de capitaux et qui se caractérise par une plus grande mobilité internationale des ressources et par une concurrence accrue entre firmes et nations. Ce terme est souvent utilisé pour représenter lamondialisation économique et les changements induits par la diffusion mondiale des informations par les médias et surtout internet.
La mode reflète-t-elle la mondialisation ? Est-elle concernée par la mondialisation ? La mode est-elle un vecteur important de cette internationalisation des cultures et des échanges ?
Nous étudierons donc la mode au niveau culturel et social puis au niveauéconomique, à l’échelle mondiale.
La mode est un phénomène sociologique qui concerne surtout les jeunes.
On peut décrire la mode comme leur moyen d’intégration. Les vêtements sont ainsi l’expression de l’identité sociale à travers la mode.
La mode est un phénomène de société qui touche plus spécifiquement la tranche des 11-18 ans. Les jeunes y sont d’autant plus sensibles qu’elle pose desquestions complexes de mode de vie, d’évolution, de contexte historique ou géographique, de consumérisme. C’est une manière passagère de vivre et de penser, elle agit sur nos mentalités et est un véritable fait social. La mode et le vêtement construisent notre identité. Si le vêtement est le besoin, la mode, c’est le désir et c’est un désir presque incontrôlé et instantané.
Aussi il suffit de croiserun groupe d’adolescents porté un genre nouveau de fringues et l’envie de s’y apparenter s’en fait ressentir !
Notre société est caractérisée par la fascination des jeunes pour les marques et le désir coûte que coûte d’appartenir et de s’identifier aux figures de la mode. Les jeunes sont très sensibles a fortiori à l’opinion et aux regards que les autres peuvent avoir sur eux. Les jeunes, enmanque d’identité, ont du mal à résister à cette dictature. Selon Daniel Gayet, maître de conférences en sciences de l’éducation à Paris, « le port d’une marque permet de s’identifier à un groupe et de bénéficier d’un prestige qui n’est pas reconnu par l’institution scolaire. »
L’adolescent doit ainsi se doter d’une panoplie minimale pour qu’il ne subisse pas de rejet selon un article publié dansle Figaro magazine, c’est-à-dire le jean Diesel, les chaussures Nike ou Converse et le sac à dos Eastpack. Un risque de rejet que 68% des jeunes ont évoqué dans une étude faite par l’Union des Familles en Europe. D’ailleurs, le poste principal de dépenses (23% de l’argent de poche) concerne tout ce qui touche à l’apparence : vêtements, chaussures et accessoires.
Les lycéens en parlent
Lesavis sont partagés…Il y a ceux qui dénient totalement le fait que la mode puisse jouer un rôle intégrateur et ceux qui admettent que la façon de s’habiller et de se coiffer influe forcément sur la capacité à attirer l’attention et à se faire accepter dans un groupe. Il y a aussi ceux qui, tout en pensant que la mode et les marques sont importantes et que l’on ne peut pas les ignorer, s’accordent...
tracking img