La mondialisation pour ceux qui la subissent

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2812 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La mondialisation racontée à ceux qui la subissent
La Mondialisation : une médaille à deux faces

Largement appuyée par le libéralisme, la globalisation des économies est un aspect marquant de la Mondialisation. Ainsi, on constate l'augmentation des taux d'ouverture des pays : leurs liens avec l'extérieur ont une part de plus en plus importante. Tous les échanges marchands de biens etservices ont beaucoup augmenté non seulement entre les pôles de la Triade mais aussi avec les pays du Sud aussi. Le niveau du commerce international atteint chaque année des records.
C'est la fin de l'autarcie économique et du protectionnisme douanier, les nations se regroupent sous l'égide de grandes associations mondiales aux rôles régulateurs (du moins théoriquement) : l'OMC, l'OCDE, le FMI... Onremarque l'émergence de solidarités régionales aux objectifs de croissance et de développement telles que l'UE, l'ALENA, le MERCOSUR qui s'établissent via une zone de libre échange.
Avec l'essor du commerce de masse, on assiste à la croissance économique et à l'émergence de certains pays du Sud qui rattrapent de plus en plus leur retard économique : les NPI et plus généralement les paysémergents.
l'IDH ne cesse d'augmenter, reflétant un niveau de vie global s'améliorant que ce soit dans les pays du Nord comme dans les pays du Sud : plus grand accès à l'éducation (même s'il reste extrêmement marginal dans certains pays, il progresse), à l'eau potable et à certains services de santé.
La mondialisation c'est aussi la révolution des Nouvelles Technologies de l'Informatique et de laTélécommunication. Il est possible de communiquer instantanément à l'autre bout de la planète : l'Internet et les satellites sont de formidables moyens d'unification des cultures et de brassage des populations.
Si le monde connaît une ouverture pareille, c'est aussi du fait de la fréquentation importante des transports : avion, train, route. Le monde devient plus petit grâce à la réduction del'espace-temps : au XVIe siècle, il fallait 15 jours pour rallier Paris à Marseille ; aujourd'hui, il suffit de 45 minutes
D'un point de vue idéologique, la globalisation a entraîné une globalisation des problèmes auxquels il faut apporter des réponses globales! Grace à la mondialisation de nombreuses instances internationales comme l'UNESCO, ou d'accords signés pour le bien de la planète comme lesaccords de Kyoto se sont avérées possibles et réalisables. Pour la première fois l'humanité cherche à donner des réponses globales, en essayant d'éviter les tentations unilatérales et si ces réponses sont liées à une vision capitaliste de l'économie, ce sont quand même des tentatives communes d'amélioration.
Le monde connaît donc une croissance, une unification et une ouverture grâce à laMondialisation. Il devient plus petit. Elle représente une opportunité, un espoir de développement pour nombre de pays actuellement en retard.
Cependant, la mondialisation suscite de nombreuses inquiétudes : les effets négatifs de cette transformation économique majeure frappent surtout certaines catégories de travailleurs ou des régions particulières. Cette "phase d'ajustement" devrait permettre de venir enaide à ceux que le phénomène pénalise, mais les mesures de compensation annoncées ne sont pas prises, et cela soulève quatre types de craintes :
1/ Chômage et disparités de rémunération dans les pays industrialisés :
La structure des échanges fait craindre que l'augmentation des importations en provenance des pays à bas salaires mine l'emploi dans les industries manufacturières : l'érosion del'emploi dans les industries à forte intensité de travail entraînerait une chute de la demande de travail peu qualifié, et donc une baisse de leurs gains.
L'augmentation des investissements directs à l'étranger (IDE) dans les pays à bas salaires est également source d'inquiétude. La délocalisation revient en effet à "exporter" des emplois peu qualifiés, ce qui entraîne une diminution de la...
tracking img