La mondialisation, un phénomène en débats.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages: 5 (1223 mots)
  • Téléchargement(s): 0
  • Publié le: 2 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction
La mondialisation est un phénomène de mise en con¬tact entre les peuples de la planète qui a été progressif, lent mais continu. Les progrès techniques, en particulier en matière de communication et de transport, ont permis d'accélérer cette mise en contact au XXe siècle. Ce phénomène s'exprime aujourd'hui surtout à travers les échanges commer¬ciaux effectués entre les différentscontinents, États, régions de la planète.
Il a contribué à changer les cadres de vie de l'humanité : a-t-il aussi permis de les améliorer ?
On peut en douter quand on regarde les inégalités de développement de l'humanité, ce qui explique la contestation de plus en plus forte de la façon dont se déroule la mondialisation. Par ailleurs, la mise en relation des peu¬ples ne débouche pas forcémentsur l'émergence d’un monde uni.

I - Le maintien des inégalités spatiales à toutes les échelles

A. La mondialisation a pu contribuer à élever le niveau global de l’Humanité…

- réelle amélioration du développement de l’Humanité depuis la fin de la Seconde Guerre mon¬diale : l'espérance de vie est de 66 ans, le taux de mortalité infantile a presque diminué de moitié depuis les années 1970,tandis que le PIB/hab était multiplié par deux dans le même temps. Progression générale des IDH.
- développement spectaculaire de certaines régions du monde, à mettre au crédit de l'ouverture aux échanges : en Asie orientale, notamment la Corée du Sud ou Taïwan qui ont largement rejoint les pays du Nord pour leurs conditions de vie (leur IDH approche 0,9) ; les littoraux brésilien, maghrébin ouindien bénéficient aussi de la mondialisation.
- la mondialisation s'accompagne de la mise en place de règles et d'organisations internationales qui mettent en contact permanent les États de la planète. Celles-ci sont surtout économiques (OMC, FMI) mais aussi politiques (ONU).

B. … mais en même temps a creusé les écarts

- car, quand on change d'échelle, on relève des contrastesconsidéra¬bles. L'Afrique apparaît nettement comme un espace en marge des grands courants d'échanges (2 % des échanges mondiaux pour quasiment 15 % de la population mondiale) et de développement (IDH faible, pauvreté persistante, problèmes de malnutrition, d'accès à l'eau potable...). L'Amé¬rique latine et l'Asie semblent plus développées mais ces deux continents présentent aussi des situations très inégales.Le contraste existe en effet aussi entre les États mais aussi à l'intérieur des États : par exemple entre régions et même quartiers urbains du Brésil (favelas/quartiers aisés).
- et les écarts se creusent entre riches et pauvres (pays ou catégories sociales): le rapport entre les 20 % des plus riches et les 20 % des plus pauvres de la planète est passé de 1 pour 30 à 1 pour 74 entre 1960 et1997.
-> l'aggravation des inégalités explique la montée d'un mouvement de dénonciation du modèle de développement.

Il - Les contestations du modèle de mondialisation économique

A. Les problèmes soulevés par la mondialisation

- contestation du modèle suivi pour élargir les échanges, celui du capitalisme libéral anglo-saxon ; -> du néolibéralisme…
- … et de ses acteurs principaux :l'OMC, le FMI, qui structurent la mondialisation, mais aussi les États et en particulier les États-Unis qui ont refondé leur modèle libéral à l'époque de R. Reagan et qui inspirent le processus actuel de la mondialisation ; ainsi que les firmes multinationales qui poussent à adopter ce modèle offrant des perspectives de profits con¬sidérables.
- … rendus responsables de l'aggravation des inégalités.Du fait de l’incapacité des États les plus pauvres, souvent très endettés, à s'insérer dans la mondialisation ; des délocalisations ; de la privatisation de « biens communs» (eau, énergie) devenant inaccessibles pour certaines catégories de la population.

- … et rendus responsables des dégâts environnementaux provoqués par le mode de développement : pollutions, épuisement des ressources,...
tracking img