La mondialisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 46 (11485 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
BOUSSAMBA M. Chrysth

6ème année générale – sciences économiques

Année 2009-2010

 

 

 

 

 

 

TRAVAIL DE FIN DE CYLE

La Mondialisation

 

 

 

 

 

 

Mr Serge Alarcia

Professeur de Sciences Economiques

Petite Introduction explicative

 

Le processus de mondialisation touche tous les domaines et modifie fortement l’espace mondial. Elle tendà réduire de plus en plus les barrières (les frontières) et accentuer les interdépendances d’ensembles régionaux se caractérisant par l’intérêt des nations à développer un système complexe favorisant la convergence d’idées, de conceptions, de logiques, …

Ces interdépendances s’intensifient par le rôle croissant d’acteurs transnationaux et leurs influences sur la scène internationale et les Etatsdu monde. Il se constitue un multilatéralisme s’avérant être le seul modèle fonctionnel de gestion d’un système mondial.

Seulement la mondialisation aussi avantageuse qu’elle soit, provoque bien des effets néfastes sur le globe (accentuation des inégalités, mauvaise répartition des biens et des bénéfices, des zones contractant de plus grande densité de population que d’autre, concentration desrichesses sur des minorités, prépondérance du rôle des firmes de pays développés sur celles de pays plus pauvres, recrudescence des questions concernant les enjeux climatiques, …).

 

La démarche de ce travail a pour objectif d’analyser de manière globale les changements, les influences de divers acteurs, les effets néfastes et les dynamiques nouvelles de gestion de l’espace mondiale, dus auprocessus de mondialisation.

 

 

 

ENJOY YOURSELF !!! J

 

 

v Dans un processus de mondialisation en expansion

 

Le terme de mondialisation désigne l’accentuation de l’interdépendance entre les différents pôles d’actions du monde (les continents, plus précisément les nations). Le processus de mondialisation induit l’harmonisation de toutes les activités humaines dansn’importe quels domaines et les avancées des systèmes politiques, cela à l’échelle mondiale. Actuellement la notion de mondialisation ne fait plus seulement référence aux échanges de biens matériels et immatériels mais elle va plus loin en touchant tous les domaines de la vie sociale de l’homme : réception simultanée des informations à l’échelle globale, régression des distances (frontières) etdes politiques (acteurs économiques plus influent). Ce processus se caractérise par la notion de déterritorialisation et de la création d’une société civile.

La régionalisation

·       Définition

Ce terme induit automatiquement à la notion d’intégration, on parlera ainsi d’intégration régionale plus souvent que de régionalisation. L’intégration régionale désigne une expansion del’espace mondiale depuis 1945. Ce développement de l’espace mondiale a provoqué la variation de plusieurs facteurs (les acteurs économiques, les objectifs, les modalités, …). L’intégration régionale se divise en deux modèles : le classique qui est assuré par l’interdépendance des gouvernements, en d’autre terme il est conduit et décidé par les Etats. Par ailleurs l’autre modèle est quant à lui dirigé pardes acteurs divers (entreprises globales, société civile, réseaux d’intérêts,…) et qualifié de néorégionalisme ou de régionalisme ouvert. 

Deux niveaux d’intégration sont distingués : le premier est une simple zone de libre échange (ayant pour but d’annihiler les barrières commerciales entre les Etats) dans une association d’Etats au sein d’un ensemble régionale, par exemple l’Union Européenne.Le second  désigne le moment ou les membres de cette zone entreprennent de fixer un tarif extérieur et de créer ainsi une union douanière. L’intégration régionalisation accentue le processus de mondialisation, la gestion multilatérale du monde produit des phénomènes d’enchevêtrements et de négociations par et entre ensembles régionaux.

Il est courant que la notion d’intégration sociale,...
tracking img