La mondialisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 35 (8710 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La Mondialisation

I. Genèse de la mondialisation

1) Depuis 1973, crise ou mutation économique ?

A. La mesure du phénomène

a) tentative de périodisation pour les PDEM

Alors que les 30 Glorieuses n'aveint connu que quelques courtes périodes de récession, l'économie mondiale va subir entre 1973 et le début des années 2000 trois secousses sérieuses. La première secousse économique suitentre octobre et décembre 1973 le quadruplement du prix du pétrole. Le baril passe de moins de $ 3 à $ 12.
Cette augmentation, décidée par l'OPEP (maison fondée en 1960), et qui en 1973 représente 54% de la production de pétrol et 81% des exportations mondiales.

En 2005, l'OPEP représentait 43% de la production mondiale et 78,4% des exportations mondiales.

Cette brusque augmentation desprix du baril déclenche une véritable crise
Le taux de croissance du PIB était de 5,5% pour les pays de l'OCDE (Organisation de Coopération et de Développement économique) qui remplace l'OSCE (1948, pour organiser l'aide Marshall) en 1973. Le taux de croissance devient négatif, -0,6% en 1974, -0,8% en 1975.

Cet effondrement de la croissance s'accompagne d'un chômage qui monte trèsrapidement: 3% de chômage pour les pays de l'OCDE en 1973, 4% en 1975.
En France, en 1973, le taux de chômage est de 5,2% et de 8% en 1975.
Un autre élément accompagne ce choc pétrolier: l'inflation.
La moyenne de l'inflation pour l'OCDE entre 1963 et 1972 est de 4% par an. En 1973, 6%, et en 1974 de 13%.

Tous les indicateurs sont au rouge: croissance en baisse, chômage en hausse, inflation quiexplose: il y a un impact immédiat du premier choc pétrolier.

A partir de 1976, la situation économique se stabilise. La croissance reprend: elle se situe aux alentours de 5% par an entre 1976 et 1979 pour les pays de l'OCDE. Le chômage baisse: en 1978 en France, il se situe à moins de 6%, et l'inflation se stabilise autour de 9% (OSCDE).

En France, Giscard dit: "nous avons vu le bout dutunnel".
Il y a une nouvelle secousse (1979-1980): c'est un nouveau retournement de conjoncture économique consécutif à un second choc pétrolier, le prix du baril atteint $ 37 en 1980.

Les causes de ce second choc pétrolier sont des causes géopolitiques et des causes économiques.

L'Iran, qui est un des géants de l'OPEP, devient une République Islamique, et la prise d'otages à l'ambassaded'Iran en novembre 1979 rompt les relations diplomatiques avec les US, qui refusent d'acheter du pétrole iranien.

A ceci s'ajoute, toujours dans le domaine de la géopolitique, à partir de septembre 1980 et jusqu'en 1988: l'Irak sunnite, soutenu par les Occidentaux, veut limiter la progression de l'islam chiite, ce qui débouche sur un conflit opposant deux énormes producteurs de pétrole.

A cecis'ajoute, dans le domaine économique, la politique du président de la FED, Paul Volcker, décidée à la fin de l'année 1979, qui décide de contracter la masse monétaire des USA: il va y avoir envolée du dollar.

Entre septembre 1980 et février 1985, le dollar enregistre une hausse de 170% par rapport au franc et de 100% par rapport au mark.
La deuxième conséquence de la contraction de la massemonétaire est le déplacement des capitaux flottants vers les US grâce à des taux d'intérêts les plus élevés du monde (20%).

Cette hausse des taux d'intérêts est d'ailleurs favorisée par le creusement du déficit public par le président Reagan élu en 1980 qui se bat contre "l'empire du Mal".
La reprise qui s'amorçait depuis 1976 est brutalement interrompue et cette fois le marasme économique està la fois plus durable, plus profond, et plus général. En effet, les pays industrialisés, jusqu'alors moins touchés par le premier choc pétrolier, comme l'Allemagne et le Japon, vont être affectés.

Ainsi, le chômage qui en 1980 était à 3% en RFA, passe à 7% en 1983.
De plus, les difficultés touchent les pays en voie de développement par l'intermédiaire du problème de la dette liée à...
tracking img