La mondialisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1684 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
{draw:frame} Géographie en Terminale STG (Mondialisation) : Une aide pour reviser votre leçon
mercredi 7 octobre 2009.
Christian Caffin
{text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item}
Dans la même rubrique
Histoire en seconde (Christianisme) : Emergence et diffusion du christianisme
Programme d’Histoire-Géographie enPremière STG
Histoire en Première (Age industriel) : Deux visions de la colonisation
Besoin de statistiques ?
Histoire en Seconde (Christianisme) : Abécédaire du christianisme
Méthodologie BAC (Majeure Histoire ou Géographie) : Etude d’un ensemble documentaire / Fiche méthode
BAC Histoire-Géo en Séries Générales : Quelques conseils pour préparerl’examen
Quelques liens pour vous aider à préparer le Bac Blanc en Histoire-Géo. (Séries Générales et Séries STG)
RETENIR L’ESSENTIEL
On appelle mondialisation, l’échange généralisé entre les différentes parties de la planète. Ce phénomène n’est pas nouveau mais il a connu une accélération récente.
* Une explosion récente des flux mondiaux qui ignorent les frontières
Des fluxrelient principalement les puissances économiques de la Triade (plus de 80% des flux ont lieu entre les pôles de la Triade) et un certain nombre de pays du Sud, que ce soient :
{draw:frame} des flux humains (200 millions de migrants internationaux dont 25 millions de clandestins, 25 millions de réfugiés, plus de 800 millions de touristes)
{draw:frame} des flux de marchandises (fluxd’hydrocarbures représentant 1/3 des échanges, de matières premières, de produits agricoles, de produits manufacturés profitant des délocalisations et de la segmentation de la fabrication des produits)
{draw:frame} des flux d’informations et de biens culturels (qui génèrent une domination culturelle notamment américaine)
{draw:frame} des flux financiers (plus de 1 500 milliards de $ par jour)
{draw:frame}des flux illicites (contrefaçon, contrebande, trafic de drogues, d’armes,...) qui représenteraient 15% des échanges.
L’intensification des échanges favorisent le développement des façades maritimes et des régions transfrontalières.
* Des flux à l’origine de nouveaux réseaux
La multiplication des flux s’explique par les progrès des transports et la diminution de leur coût. Le transportmaritime assure désormais 80% des transports intercontinentaux notamment grâce au développement des conteneurs et du transport multimodal. Le transport aérien s’est considérablement développé et démocratisé.
Grâce aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, toutes sortes de données et d’informations circulent instantanément d’où l’impression de vivre dans un "villagemondial". Elles dessinent un nouvel espace : le cyberespace.
* Les acteurs de la mondialisation
- Les acteurs qui tirent profit de la mondialisation
Les firmes transnationales favorisent la division internationale du travail. Elles réalisent plus de la moitié des échanges et 20% du PIB mondial.
- Les acteurs cherchant à réguler la mondialisation
L’Organisation Mondiale du Commerceest chargée de fixer les règles du commerce international et de régler les différends entre les pays.
La Banque Mondiale a été créée pour lutter contre la pauvreté en finançant les Etats.
Des organisations économiques régionales (comme l’Union Européenne) se sont constituées pour développer les échanges entre leurs membres et peser d’un poids plus important lors des négociationsinternationales.
Les Etats cherchent à défendre leurs intérêts face à la mondialisation ou à en limiter les conséquences.
- Les opposants à la mondialisation
Des mouvements altermondialistes et des ONG dénoncent les dérives de la mondialisation libérale. Ils réclament une autre mondialisation plus respectueuse des hommes et de l’environnement.
Un croquis pour résumer :...
tracking img