La mondialisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 37 (9205 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
LA MONDIALISATION 

Introduction

En décembre 1999, des milliers de manifestants « anti-mondialisation », dont le Français José Bové, affrontaient violemment les forces de police à Seattle, aux Etats-Unis, à l’occasion de la réunion des représentants des pays membres de l’Organisation mondiale du commerce (l’OMC). Depuis lors, des manifestations du même type se reproduisent tous lesans. A chaque fois, ces manifestants dénoncent une mondialisation accusée de favoriser, pêle-mêle, la « malbouffe », la destruction de l’environnement, la dictature des marchés financiers, l’écrasement des plus faibles et de conduire à une uniformisation destructrice des identités culturelles. La mondialisation provoque donc aujourd’hui des débats passionnés, en France comme à l’étranger. Ilconvient cependant, au-delà de toute polémique, de préciser ce qu’est exactement le phénomène de mondialisation.
La mondialisation se traduit par une interdépendance croissante entre les différentes parties du monde. Cette interdépendance est avant tout économique : les économies des pays du globe sont de plus en plus dépendantes les unes des autres, notamment par leurs échanges commerciaux.Cette mondialisation est encouragée et encadrée par un certain nombre d’acteurs institutionnels internationaux, dont le plus connu est l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC). La mondialisation est aujourd’hui source de débats : pour les uns c’est une chance, pour les autres elle est néfaste.
Nous présenterons dans un premier temps les principales caractéristiques de la mondialisationavant d’en déterminer les principaux acteurs institutionnels. Enfin, nous analyserons différents enjeux ou problèmes liés au développement de la mondialisation.

1. Comment la mondialisation se manifeste-t-elle ?

La mondialisation se manifeste par une intensification sans précédent des échanges et des flux (marchandises, capitaux, personnes, informations…) entre les pays, créant ainsi unedépendance accrue des différentes parties du monde entre elles. Cette mondialisation est un phénomène historique qui a commencé il y a plusieurs siècles mais qui s’est brusquement accéléré après 1945, et plus encore depuis 1989 et la chute des régimes communistes.

11. Une multiplication des échanges et des flux à l’échelle du monde

La mondialisation se caractérise par lamultiplication des échanges et des flux, à l’échelle planétaire, qu’ils soient commerciaux, financiers, migratoires ou informationnels.

111. L’accroissement des échanges commerciaux internationaux

Un des premiers aspects de la mondialisation consiste dans la croissance spectaculaire des échanges commerciaux internationaux depuis 1945.
En effet, en valeur, les échangescommerciaux internationaux (c’est-à-dire les exportations et les importations) représentaient 60 milliards de dollars courants en 1949, 700 milliards de dollars en 1973, et près de 6700 milliards de dollars en 2000. En 1949, 7 % du volume de la production mondiale étaient exportés, 15 % en 1973, et plus de 25 % en 2000. En 50 ans, entre 1949 et 2000, la production mondiale a été multipliée par 6 alorsque le volume des exportations de marchandises a été multiplié par 17.
Ces progressions spectaculaires des échanges commerciaux sont dues à l’abaissement progressif des barrières douanières, ce qui favorise le libre-échange. Ainsi, en 1949, les tarifs douaniers représentaient 40 % de la valeur des produits exportés, c’est-à-dire qu’une entreprise qui voulait exporter une marchandise dansun pays étranger devait payer une taxe correspondant à 40 % de la valeur de cette marchandise. Cependant en quelques années, des négociations internationales ont fait baisser ces tarifs douaniers : ainsi en 1967, les tarifs douaniers ne représentaient plus que 10 % en moyenne de la valeur de la marchandise. En 1973, ils ne représentaient plus que 6,5 % et en 1986 plus que 3,9 % en moyenne. Cet...
tracking img