La mondialisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 64 (15784 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Face à la crise financière et bancaire
il y a un an déjà éclatait la crise dite des subprimes, prêts immobiliers consentis outre-atlantique aux ménages les moins fortunés, transformés par les établissements bancaires en valeurs mobilières – « titrisés » – pour être placés sur les marchés financiers. Partie des Étatsunis, cette énième convulsion du « capitalisme financier », suite logique dukrach de la « nouvelle économie » de 2000, s’est propagée à de nombreux pays (royaume-uni, france…) causant des dégâts plus ou moins graves. elle s’accompagne aujourd’hui d’un durcissement des conditions de crédit, durcissement défavorable à l’activité. le présent dossier vise à rendre compte des causes et conséquences de cette crise et à préconiser des pistes d’action. même si les mesures proposéesdiffèrent, les neufs contributions qu’il regroupe insistent toutes sur la nécessité de procéder à une (re-)régulation du système financier, en particulier de renforcer les contrôles exercés sur l’activité des banques. ce point de convergence s’explique aisément par le fait qu’à l’évidence, ces opérateurs ont, de par leur rôle dans la création de monnaie et le financement du développementéconomique, une mission d’intérêt général. autrement dit, ce ne sont pas des entreprises comme les autres.
Crise financière : pourquoi faut-il poser les questions structurelles ?
Jean-Christophe Le Duigou Nasser Mansouri-Guilani

FACe à LA CRiSe FinAnCièRe et bAnCAiRe

38

Une crise bancaire qui interroge la place et le rôle du système financier Jean-Jacques Surzur 42 Affaire Kerviel : une crise quiappelle de nouvelles régulations
Michel Marchet

44

Renforcer la régulation bancaire pour améliorer la maîtrise publique des activités financières
Jean-Marie Roux

47

Quelles mesures pour prévenir le retour des crises financières ?
Denis Durand

51

Questions à Anton brender, François Morin et Dominique Plihon sur la crise des subprimes

57

analYses et documents économiques –n° 108-109 – Juin 2008



FACe à LA CRiSe FinAnCièRe et bAnCAiRe

Pourquoi faut-il poser les questions structurelles ?

Crise financière

L

(1) Laura Kodres (2008), « A crisis of confidence... and a lot more », finance & development, juin. () Rondall Dodd (2007), « Subprimes : topographie d’une crise », finance & développement, décembre.

a crise financière en cours est la plusgrave qu’a connue l’économie mondiale depuis des décennies. elle est inexplicable par la doctrine libérale : le développement et le décloisonnement des marchés financiers, les innovations financières, la titrisation et la multiplication des produits financiers de plus en plus sophistiqués, toutes ces évolutions étaient censées conduire à une « allocation optimale des ressources », à un partageéquilibré de risque. un taux de croissance relativement élevé de l’économie mondiale, les faibles taux d’intérêt, l’abondance des liquidités étaient présentés comme autant de preuves de l’efficacité de la globalisation financière, autant de gages d’une croissance robuste et durable. on parlait même d’un « nouveau paradigme des marchés financiers » (1). et pourtant, l’insolvabilité d’une faibleproportion des ménages américains a suffit pour ébranler l’édifice, conduisant l’économie américaine, et dans son sillage l’économie mondiale, au bord de la récession. en effet, au moment de l’éclatement de ce qu’on a appelé « crise des subprimes », l’encours des crédits hypothécaires accordés aux ménages américains à revenu modeste était de 34 milliards de dollars. c’était une goûte d’eau comparée àl’ampleur du marché financier américain d’une valeur d’environ 57 000 milliards de dollars (2). comment une crise a priori limitée, a-t-elle pu s’étendre à l’ensemble du système financier avant sans doute de toucher l’économie réelle ? la plupart des actifs financiers ont perdu une part de leur valeur. Pourtant cette crise n’est pas une crise boursière classique comme, par exemple, celle de...
tracking img