La mondialisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3544 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 2 : d’autres logiques d’organisation de l’espace mondial :
P. 42 à 73

Introduction : Depuis 1991 et l’effondrement du bloc soviétique, le choix fait par la Chine de « l’économie sociale de marché », le capitalisme s ‘étend à toute la planète et la domination des EU semble sans limites pourtant….
La mondialisation est objet de débats concernant les modalités de mise en œuvre, sarelation avec la question du développement et avec les enjeux environnementaux.
La m° est contestée, des résistances existent.
Par ailleurs le processus de mondialisation ne constitue pas la seule clé de lecture du monde : d’autres logiques d’organisation se juxtaposent et interfèrent : les aires de civilisation (cultures, langues, religions), les États, les organisations économiques régionalesPB = Des alternatives à la mondialisation (libérale) sont-elles envisageables ?
Quelle place pour les États nations ? Peut-on parler d’uniformisation des pratiques culturelles ?


I. Mondialisation ou régionalisation des échanges ?

1°) La multiplication des organisations régionales : doc. P. 63
- l’U.E. 1992 (Union européenne) constitue le modèle car union la pluspoussée, but économique et politique
- A.L.E.N.A. 1994 (Accord de Libre-Échange Nord-Américain ou N.A.F.T.A. en anglais, North American Free Trade Agreement)
ambition de créer la Z.L.E.A. (Zone de Libre Échange des Amériques ou A.L.C.A. en espagnol et portugais) but de libre échange
- Le Mercosur 1991 (marché commun du Sud : Brésil, Argentine, Paraguay, Uruguay, et le Venezueladepuis 2006 et des pays associés)
- L’A.S.E.A.N. 1967 (Association des Nations du Sud-Est asiatique ou Association of SouthEast Asian Nations)

Savoir les placer sur un croquis, voir ci-dessous ou p. 63

Depuis les années 1990 la multiplication des organisations régionales
Les échanges internes aux grandes régions du monde représentent plus de la moitié ducommerce mondial
Les accords éco sont passés de 20 en 1980 à 80
Ces Unions sont inégalement achevées ou intégrées :
- l’U.E. constitue le modèle d’union éco le plus poussé (a succédé à la C.E.E. créée en 1957)
la création d’une monnaie unique renforce la cohésion de l’ensemble régional
le transfert de souveraineté à une communauté plus large n’a pas d’équivalent
Ailleurs les unionss’apparent plus à des zones de libre échange :
- l’A.L.E.N.A. s’est engagée à baisser les barrières douanières (mais pas concernant la libre circulation des hommes) même si ambition de créer la Z.L.E.A.
- le Mercosur est le regroupement le plus efficace au Sud car véritable union douanière, autour du Brésil (véritable puissance régionale) il y a le volonté d’unir toute l’Amérique du Sud.L’A.S.E.A.N. née en 1967 est une zone de libre échange et doit faire face à 3 puissants voisins : Chine, Japon, Corée, l’ASEAN + 3 est l’espoir de créer une union régionale regroupant toute l’Asie Orientale autour de « l’asiatisme » et ses valeurs communes.
- la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique (aussi connue en français par l'acronyme anglais APEC [Asia-Pacific Economic Cooperation])rassemble depuis 1989 près de 3 milliards de personnes et 60 % du P.I.B. mondial.
- Euromed (Europe Méditerranée) ou Union Méditerranéenne 1995, reste à renforcer

2°) Régionalisation contre mondialisation :
Ces vastes organisations sont un moyen de se défendre contre la mondialisation,
un moyen de peser dans le jeu éco et politique mondial.
En fait la mondialisation actuelle est surtoutune régionalisation des échanges puisque :
- les pays de l’UE réalisent les 2/3 de leurs échanges avec les pays membres
- les échanges entre pays membres de l’A.L.E.N.A. croissent 2 à 3 fois plus vite qu’avec le reste du monde
- les pays d’Asie réalisent + de 50% de leurs échanges entre eux
Ces unions essaient de défendre des spécificités culturelles ou éco
U.E. défend...
tracking img