La mondialisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1375 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Comment la mondialisation a-t-elle contribué a transformer l’espace économique mondial depuis près de 4 décennies ?

La mondialisation suscite de nombreuses craintes, car l’ouverture des frontières conduit les nations à protéger leurs propres intérêts ou ceux leurs acteurs économiques afin de faire face à une concurrence de plus en plus forte dans la réalité. Elle contribue aussi à creuser lesécarts de richesses entre les pays industrialisés et les pays en développement. Les échanges commerciaux mondiaux s’effectuent essentiellement entre les pays de la triade ( USA, EUROPE, ASIE SUD EST CHINE/JAPON) et, sont donc dominés en grande majorité par les pays développés qui peuvent imposer leur loi économique. Si la participation à l’échange commercial mondial peut représenter un facteur dedéveloppement économique, elle ne s’est pas accompagnée d’une réduction des inégalités entre les pays riches et les pays pauvres, bien au contraire !
De ce fait l’échange mondial représente un frein au développement de certains pays.

Cet espace productif devient mondial grâce à la mobilité des facteurs de production, au développement des groupes multinationaux et grâce à l’essor des nouvellestechnologies d’information et de communication. Cette mondialisation de la production renforce les échanges de capitaux et rend nécessaire leur décloisonnement, leur déréglementation et leur libre circulation pour financer les investissements internationaux ( accords du GATT -> abaissement des droits de douanes, et les accords de BRETTON WOODS -> dessinant les grandes lignes du système financierinternational après la Seconde Guerre Mondiale. La mondialisation se manifeste par l’accroissement de flux internationaux étant en majorité des flux immatériels comme internet, permettant des échanges rapides, concrets, sécurisés.
La révolution de l’information avec les satellites, téléphones, internet, est à l’origine d’une information en temps réel.

Cette libéralisation financière a favoriséune meilleure allocation des ressources financières dans le monde. Elle a permis une meilleure orientation de l’épargne mondiale vers les investisseurs, mais, a aussi accru les probabilités de risque «  domino » c’est à dire qu’un accident financier isolé se répercute à l’ensemble de la planète (crises financières de 1997 et actuellement depuis 2009 ). Elle a aussi facilité le développement desparadis fiscaux et gonflé artificiellement et virtuellement la sphère financière. Des masses de capitaux financiers sont mises en jeu par des parieurs ( « traders »), qui prennent de plus en plus de risques jusqu’à mettre en péril leur propre banque ( exemple de la société générale). Il ne faut pas non plus négliger les flux illégaux comme les réseaux de clandestins ou de trafiquants en tout genresqui représentent tout de même 3% du PIB mondial.

1/3

De plus, cette très forte mobilité des capitaux internationaux limite la portée des politiques économiques considérées comme incompatibles par les agents économiques opérant sur le marché financier mondial et, sanctionnant tout écart par des opérations de change ou de transferts de capitaux. Leur marge demanœuvre se trouve donc limitée par les intérêts de certains acteurs économiques privés appelés « les nouveaux maîtres du monde ».
Ces «  nouveaux maîtres du monde » se classent en 3 catégories :

Les firmes multinationales qui sont environ 77 000 dans le monde et qui contrôlent 770 000 filiales.
Elles réalisent 80% du PIB mondial, soit le tiers du commerce mondial.
Les 100 principales sontresponsables du tiers de l’investissement dans le monde.
Elles appartiennent majoritairement à la Triade ; grâce à leurs puissants réseaux de filiales localisées stratégiquement dans les pays à faible coût de main d’œuvre, au régime politique stable du pays dans lequel elles sont implantées ( Chine) tout en étant exonérées d’impôts, elles peuvent ainsi profiter de l’intégration dans...
tracking img