La mondialisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1415 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 1 : Un espace mondialisé

p. 18

Introduction : Qu’est ce que la mondialisation ?
- C’est l’extension du capitalisme occidental au monde entier. La mondialisation intègre et exclue à la fois.
- C’est à partir des années 50 que l’économie devient plus internationale. Ce système marginalise 50% de la planète.
- La mondialisation crée de fortetension, car il n’y a pas de gouvernance mondiale. Depuis une 15ène d’années s’est développée une contestation altermondialiste (autre mondialisation, contrôlé). De plus, les états nations (c’est un état stable, le peuple partage la même culture, même langue) sont des acteurs incontournables.
Aujourd’hui la limite Nord/Sud est à nuancer largement.

I) L’explosion des flux mondiaux
A) Des hommesde plus en plus mobiles
La mobilité des hommes reflète l’inégalité du monde (les travailleurs, les réfugiés, les touristes).
En 1965, 45 millions de migrants économiques, en 2002, on est passé à 150 millions + 40 millions d’illégaux.
Aujourd’hui chaque année 20 millions de réfugiés.
En 1950, chaque année 25 millions de touristes, en 2002 c’est 750 millions de touristes dans le monde, cechiffre ne concerne que 8% des terriens, c’est le tourisme de masse. 70% des touristes se dirigent vers l’Europe et l’Amérique du Nord. Les principaux pays touristiques sont la France (70 millions), l’Espagne, l’Italie.

B) Des échanges en expansion rapide
- Les échanges représentent 25% du PIB mondiale. En 20 ans, le trafique téléphonique à augmenté de plus de 500% :
- lever des obstaclesdouaniers
- progrès technique

- Efficience accrue de puissants réseaux logistiques multimodaux (tout ce qui se déplace, oléoduc, hommes). Cependant certains problèmes demeurent, exemple : les pavions de complaisances (pays qui accepte de naviguer avec des contraintes très faible). Exemple : 60% de la flotte mondiale est répartit sur 15 micro-états représentant 0,4% de la populationmondiale, faible impôt, bas salaire. Un armateur économise 50 à 60% avec ces bateaux.

- Les flux polarisés par la triade (Europe de l’Ouest, Asie de l’Est, Amérique du Nord) et la façade orientale de l’Asie (15 états) représentant 75% des transports mondiaux, alors que ¼ de la population mondiale n’a pas l’électricité et la moitié n‘a pas le téléphone.

C) Les flux de capitaux irrigues laplanète
Le marché financier est devenu interplanétaire. La dérèglementation favorise la mobilité des capitaux.
La logique financière et spéculative domine la mondialisation.
La rentabilité prime sur tout.
Les investisseurs évitent la moitié de la planète.
25% des investissements vont au Sud, alors que 10 pays concentrent 70% des investissements.

II) Les acteurs de la mondialisation
A) LesEtats-nations au cœur de la mondialisation
- Les Etats capitalistes les plus puissants ont des stratégies économiques très favorables à la mondialisation
- L’Etat demeure un acteur central de la mondialisation, cependant, la marge d’autonomie nationale se réduit
- Les Etats doivent faire faces à des réseaux dont les champs d’actions ne sont pas limités par les frontières (ONG : organisation nongouvernementale). 1) Les ONG ne décident cependant pas. 2) Réseaux illicites : la contrefaçon, la vente d’arme, la drogue, l’immigration clandestine, la prostitution, …

B) Les firmes transnationales à l’assaut du monde
- 63 000 firmes transnationales avec 820 000 filiales font 2/3 du commerce mondial.
- Les 100 premières firmes ont 75 millions de salariés et font 20% du PIB mondial.
- Elles ontune grande capacité à métriser et à gérer l’espace mondial à leur profit. Cependant les firmes transnationales gardes un encrage national. Les 100 premières font 51% de leur vente à l’étranger, mais 60% de leur effectif sont dans leur pays d’origine. En général, dans le pays d’origine, on garde la recherche l’innovation, la haute technologie

C) Les organisations internationales
Le FMI, la...
tracking img