La mondialisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3107 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet : La mondialisation se fait-elle au bénéfice de l’ensemble de l’humanité, ou bien seulement de quelques-uns ?

Partie I : La mondialisation : Pourquoi et Comment ?
1. Définition du terme « mondialisation »

Le terme « mondialisation » apparaît dans la langue française au début des années 1980 dans le cadre de travaux économiques et géopolitiques. Il signifie l’accroissement destransferts et des échanges, de l'accroissement des mouvements de biens, de services, de main-d’œuvre, de technologie et de capital à l’échelle internationale et dérive du verbe « mondialiser ».

Complètement générique, ce terme désigne un processus historique par lequel des individus, des activités humaines et des structures politiques voient leur dépendance mutuelle et leurs échanges matériels autantqu'immatériels s'accroître sur des distances significatives à l'échelle de la planète. Elle consiste en l'interdépendance croissante des économies et contribue à l'expansion des échanges et des interactions humaines.

La mondialisation touche les personnes dans la plupart des domaines avec des effets et une temporalité propres à chacun. Ce terme, spécifique à l'environnement humain, estsouvent utilisé aujourd'hui pour désigner la mondialisation économique, et les changements induits par la diffusion mondiale des informations sous forme numérique sur Internet.

Ils existent plusieurs aspect de la mondialisation et non pas seulement le plus connu et récent, celui de la mondialisation économique :

- l'aspect culturel qu'apporte l'accès d'une très large partie de la populationmondiale à des éléments de culture de populations parfois très éloignées d'une part et aussi la prise de conscience par les pays développés dans leur ensemble de la diversité des cultures au niveau mondial.

- l'aspect politique que représente le développement d'organisations internationales et d'ONG.

- l’aspect sociologique.

- l’aspect géographique qui estime que la mondialisation ne correspondpas à une uniformisation du monde ou la disparition des territoires mais plutôt à la double logique d’intégration-fragmentation qui entraine une hiérarchisation et une polarisation très forte des territoires.

La mondialisation a donné naissance à deux conceptions de celle ci. D’une part la conception unitaire, selon laquelle, la mondialisation évoque la notion d’un monde uni, d’un mondeformant un village planétaire, d’un monde sans frontière. Ceci dans une approche géographique, idéologique ou économique. Cette conception est soutenue par des organisations internationales ou institutions internationales notamment le Fonds Monétaire International (FMI), l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) , par le courant idéologique notamment le mondialisme. Elle est également partagée parquelques analystes.
Définir la mondialisation comme l’unification du monde signifie que l’on parle de l’interpénétration des cultures, des technologies et des économies (intégration dans l’économie mondiale). De ce fait, les expressions comme culture mondiale ou civilisation mondiale, gouvernance mondiale, économie mondiale, voire citoyen mondial sont de plus en plus utilisées.
Si l’approche unitairede la mondialisation bénéficie des atouts du XXIe siècle il est suivi, cependant, par toutes les critiques fusant sur l’économie de marché ou le capitalisme.
La conception qui définit la mondialisation comme l’unification du monde contient par ailleurs une position intellectuelle qui prône plus d’ouverture pour arriver à une paix mondiale, une suppression totale des frontières. En revanche, mêmesi cette conception présenterait l’avantage de créer dans l’homme la clé de l’espoir, elle resterait cependant restrictive dans la mesure où elle négligerait les autres manifestations de la mondialisation.
D’autre part la conception conflictuelle et pluraliste, qui elle, considère la forme actuelle de la mondialisation comme la source de nos problèmes. Elle met en avant une approche de...
tracking img