La monnaie est-elle neutre ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (252 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La monnaie, qui a au moins trois fonctions importantes dans le fonctionnement de l'économie (unité de compte, instrument de paiement, instrument de réserve desvaleurs) a toujours focalisé l'attention des économistes. La question est de savoir si cette monnaie et la monétisation de l'économie modifient ou non le comportementdes agents économiques, donc le fonctionnement de l'économie réelle. La réponse paraît évidente : oui, forcément. Et, pourtant, nombre d'économistes persistent àdéfendre, avec plus ou moins de nuances et d'arrières-pensées, la thèse de la neutralité de la monnaie, celle de la dichotomie sphère réelle/sphère monétaire.
Ledébat sur la neutralité de la monnaie est devenue très vif depuis la parution de la « Théorie Générale de l'intérêt, de la monnaie et de l'emploi », en 1936, de JohnMaynard Keynes, qui remettait fortement en cause nombre de thèses des libéraux « néo-classiques marginalistes », héritiers des libéraux « classiques », eux-mêmes trèssévèrement critiqués par Karl Marx (depuis « critique de l'économie politique », 1859, et surtout avec « Le Capital », 1er livre paru en 1867).
Avec les travauxde prix Nobel, très libéral, Milton Friedman, chef de file de « l'Ecole de Chigaco » et du monétarisme, adversaire acharné de Keynes et du keynésianisme (notammentavec la parution de « The Quantity Theory of Money, a Restatement », 1956, « Dollars and Deficits », 1968, « The role of Monetary Policy », 1968), ce débat setransforme en celui concernant l'efficacité comparée des deux principales politiques économiques conjoncturelles : politique budgétaire et politique monétaire.
tracking img