La monnaie et les marches de biens et services

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1624 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 16 : La monnaie et les marchés des biens et des services :

Les effets des variations monétaires sur le revenu national.

1. La théorie quantitative de la monnaie :
* Equation : MV = PY où M : offre de la monnaie, V : vitesse de circulation, P : prix, Y : revenu national réel. MV : dépenses totales de consommation, PY : valeur des biens produits (soit PIB mesuré en fonctiondu prix).

2. Mécanisme de transmission du taux d’interet :
* Un des canaux est le taux d’interet :
* une hausse de l’offre de monnaie engendre un baise du taux d’interet
* un baisse su taux d’interet entraine une augmentation de l’investissement
* une augmentation des investissements corresponds a une augmentation du revenu.


Problème : une hausse de l’offre de lamonnaie ne cause qu’une diminution très faible du taux d’interet. A partir d’un certain point le taux ne réagi plus. Tout variation supplémentaire de M reste sans effet sur le taux d’interet. Trappe a la liquidité.

3. Mécanisme de transmission du taux d’échange.
* Hausse de l’offre de la monnaie baisse du taux d’interet
* Baisse du taux d’interet crée une fuite des capitaux versl’étranger, l’offre de la monnaie nationale augmente alors que la demande de monnaie nationale chute
* L’effet multiplicateur de l’augmentation des exportations et de la baisse des importations sur le revenu national.




4. Equilibre de portefeuille :
* Les monétaristes proposent un autre mécanisme de transmission : lorsque l’offre de la monnaie augmente, les ménages possèdentplus de liquidités cet excédent va être utilisé pour faire des transactions augmentation des prix actifs. Ce processus s’arrête lorsque l’équilibre est restauré

5. Vitesse de circulation de la monnaie : instabilité et stabilité :
* Instabilité a court terme : elle dépends de la demande de monnaie, celle c dépends de changements de comportements de consommation et de déplacement desindividus
* Stabilité a long terme : pour les monétaristes elle est stable les seuls modifications sont prévisibles.

Les effets sur la monnaie des variations sur le marché des biens :

1. Effets sur la monnaie d’un accroissement des injections :

2. Effet d’éviction : situation où une hausse des dépenses publiques réduit les investissements privés.
* Une augmentation desdépenses publiques corresponds a une hausse des injections croissance du revenu huasse de la demande de monnaie
* soir la quantité offerte de monnaie varie et le taux d’interet ne change pas
* soit M est fixe et le taux d’intérêt augmente.
* Limites :
* la réactivité de la demande de monnaie à une modification sur le taux d’interet : si la demande est élastique faible modificationdu taux d’interet, si la demande est inélastique forte modification du taux d’interet.
* Le réactivité des investissements à une modification du taux d’interet. Selon les keynésiens les investissements sont peu influencés par les variations du taux d’interet petite modification ; les monétaristes pensent que les investissements sont influencés pas le taux d’interet

3. Offre de monnaieexogène ou endogène ?
* Offre de monnaie exogène (déterminée de façon indépendante aux autres facteurs économiques) si elle peut être fixée par les autorités et pas influencé par la demandé globale et le taux d’interet.
* Offre de monnaie endogène : si elle réponds a la demande globale.

Analyse IS – LM

1. Le marché des biens et service et le marché de la monnaie.
Il y a unlien entre ces deux marchés. Ex : augmentation de l’investissement. Sur le marché de biens augmentation des injections croissance su revenu. Sur le marché de la monnaie : hausse du revenu hausse de la demande de monnaie hausse taux d’interet. Sur le marché de biens hausse de l’interet réduit les investissements Produit national diminue

2. La courbe IS :

* Variations des...
tracking img