La monnaie & le financement de l'économie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (319 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La monnaie et le financement de l'économie
A/ La monnaie
1 Les 2 formes de monnaies
- La monnaie fiduciaire, c'est-à-dire la monnaie manuelle ( billets de banque et monnaie métallique.)
- Lamonnaie scripturale, c'est-à-dire la monnaie inscrite sur les comptes des banques
De nos jours la monnaie scripturale représente plus de 90% des disponibilités monétaires.

2 Les fonctions de lamonnaie
2-1- Fonctions économiques
- La monnaie, unité de mesure des prix : elle permet d'évaluer la valeur des biens.
- La monnaie, moyen d'échange : commerce, intermédiaire d'échange. Elle possède unpouvoir libératoire.
- La monnaie, réserve de valeur, de pouvoir d'achat.
Ces fonctions sont étroitement liées.
2-2 La monnaie: des fonctions institutionnelles
La monnaie est une institutionéconomique : sans monnaie, les échanges seraient réduits à du troc. La monnaie est une institution sociale ; elle représente un lien entre les individus appartenant à une même communauté de paiement. Ellepermet de créer un système de référence auquel chacun adhère. De plus, elle hiérarchise les relations sociales.
La monnaie est également un élément de souveraineté (un état impose son pouvoir enimposant sa monnaie).En plus de la valeur, la monnaie renferme du pouvoir. Pouvoir d'agir sur le comportement des autres grâce à la monnaie.
2-3 Monnaie et théorie économique
Il existe une relation entrela masse monétaire et les richesses réelles produites (équation de Fisher):
Masse monétaire x Vitesse de circulation de la monnaie = Prix x Volume des transactions.
La théorie quantitative de lamonnaie repose sur le principe que l'augmentation de la masse monétaire se traduit par une augmentation des prix et non une augmentation des richesses réelles: C'est donc la production qui doitdéterminer la façon dont la masse monétaire doit progresser. C'est la conception défendue par un courant de pensée contemporain: les monétaristes (Milton Friedman).
Pour les libéraux, la monnaie est...
tracking img