La monnaie un voile?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1769 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La monnaie est un voile ?

Introduction :

La monnaie exerce trois fonctions dans une économie : moyen d’échange, elle est l’instrument des transactions utilisé entre les vendeurs et les acheteurs ; unité de compte ou étalon de la valeur, la monnaie mesure les prix et les dettes ; et instrument de réserve de la valeur, elle permet de réserver un pouvoir d’achat présent pour un usage futur.Si les économistes s’accordent pour reconnaître ces trois fonctions à la monnaie, ils sont en revanche partagés quant à la question de l’influence de la monnaie sur l’économie. L’une des thèses en présence émet l’hypothèse que la monnaie est neutre, c’est-à-dire qu’elle n’a pas d’influence sur les variables réelles de l’économie. Ainsi la monnaie est-elle neutre, représente-elle un voile dansl'économie comme l'affirme jean Batiste Say ?
Nous exposerons donc les fondement de la neutralité de la monnaie et montrerons qu'il existe et des oppositions face à cette analyse. D’ou des divergence en matière de politiques économique et de degré d'intervention de l'état.

I- Les fondements de la théorie de la neutralité de la monnaie.

L’hypothèse selon laquelle la monnaie n’a pas d’incidencesur l’économie réelle procède de deux idées : la dichotomie entre les variables nominales et réelles (A), et l’analyse quantitative de la monnaie (B).

A- La dichotomie entre les variables nominales et réelles.

Il revient au philosophe David Hume d’avoir conceptualisé, au XVIII ème siècle, une division entre deux types de variables dans l’économie : les variables nominales, mesurées en unitésmonétaires, et les variables réelles.
Les économistes classiques et néoclassiques pensent que la monnaie n'exerce aucun effet sur la production. La monnaie est donc un voile qui ne sert qu'a faciliter les échanges. Say a été le 1er a se rendre compte de cette approche dichotomique qui sépare la fonction des prix relatifs de celle de la détermination du niveaux des prix ? Selon Say ce sont lesproduits qui s'échangent contre les produits. Les prix relatifs se forment sur les marchés des biens , tandis que le niveau des prix dépend de l'offre de monnaie (si la masse monétaires s'accroît, les individus chercher a utiliser le surplus de monnaie et augmentant leur consommation mais si la production n'augmente pas il y aura une augmentation du NGP sans pour autant changer les prix relatifs(Leprix relatif de deux biens est le prix du bien exprimé en quantité de l'autre bien. )
Donc selon cette théorie, dite dichotomie classique, la monnaie exerce une forte influence sur les variables nominales, alors qu’elle n’a pas d’incidence notable sur les variables réelles.
M. Friedman concède qu'une émission monétaire peut avoir un effet provisoire de stimulation de l'activité économique tantque les agents économiques ont l'illusion monétaire. En revanche dés qu'ils comprennent que leur revenu supplémentaire est rongé par l'inflation, ils adaptent leur anticipation.
Les nouveaux classiques tel que wallace, Lucas adoptent le postulat des anticipation rationnelles selon lequel les agents économiques anticiperaient immédiatement les effets inflationnistes d'une augmentation de la massemonétaire, si bien qu'une augmentation de la masse monétaire n'aurait aucune influence à court terme sur l'économie réelle.
Ce premier fondement de la neutralité de la monnaie ne peut se comprendre que par référence à la théorie quantitative.

B- L’analyse quantitative de la monnaie.

Selon cette théorie, si la quantité de monnaie détermine le niveau général des prix, elle n’a aucuneinfluence sur l’économie réelle, c’est-à-dire sur la production, l’emploi, les taux d’intérêt réels…

Ricardo montre qu’un doublement de la quantité de monnaie en circulation a pour effet de doubler les prix, mais le rapport entre les biens, à savoir les prix relatifs, demeure inchangé.

L’inflation est donc un phénomène purement monétaire qui résulte d’un décalage entre la masse monétaire et la...
tracking img