La monnaie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1307 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Economie générale BTS Banque 1ère année

Année 2005 – 2006 Stéphane SCHAULER

Dossier 11 : La monnaie : fonctions, formes,
et création monétaire

Tout agent économique (entreprise, consommateur, etc.) a des besoins. Pour satisfaire ses besoins, il va chercher à se procurer des biens et des services qu’il ne peut pas produire lui-même. La monnaie va donc permettre à chacund’acquérir ce qu’il désire sur un marché donné. Ainsi, l’Union Européenne s’est doté depuis 1993 d’un marché commun. Dans cette logique, l’Europe a choisi d’adopter une monnaie unique : l’Euro.

I/ La monnaie :

La plupart des échanges commerciaux qui existent de nos jours se règlent en monnaie. Mais tous les échanges ne se font pas forcément par l’intermédiaire d’une transaction de typemonétaire.
Le troc, c’est à dire l’échange d’un bien contre un autre bien, est aussi un moyen de satisfaire ses besoins. Il a longuement été le meilleur moyen d’échanger. Aujourd’hui, contrairement aux idées reçues, il demeure un pièce essentielle du puzzle économique dans les échanges.

L’actualité sur le troc : L’Expansion…
Le troc limite néanmoins les échanges…
Donc, l’introduction d’uninstrument facilitant les échanges est un élément de simplification et de développement des relations entre les agents économiques.
La monnaie est un bien économique : il a une utilité et il doit être produit (il n’est pas disponible naturellement dans la nature) par un agent économique spécifique.

La Monnaie est un actif qui permet à son détenteur d’acquérir un bien ou un service.

Lamonnaie comprend l’ensemble des moyens de paiement à la disposition des agents économiques leur permettant de réaliser des transactions.

A : Les fonctions de la monnaie :

La monnaie est un instrument d’échange : la monnaie est un intermédiaire. Ce n’est pas un bien convoité pour lui-même, mais parce qu’il permet d’acquérir des biens et services finaux.

La monnaie est un étalon de mesure :la monnaie permet d’évaluer la valeur de tout bien ou service échangeable sur un marché. La monnaie permet donc de comparer la valeur des différents biens économiques. Chaque bien et service est donc évalué par un prix d'échange qui représente la quantité de monnaie qu'un individu doit fournir en contrepartie de l'acquisition de ce bien.

La monnaie est une réserve de valeur : la monnaie estune réserve de valeur qui peut être utilisée n’importe quand dans le temps. Elle permet donc à son détenteur de conserver un pouvoir d’achat qu’il pourra mobiliser au moment de son choix. L'évolution des prix vient diminuer la valeur d'échange de la monnaie puisque la hausse des prix augmente la quantité de monnaie nécessaire à l'acquisition d'un bien. (Voir Inflation par la monnaie)

B : Lesformes de la monnaie :

- monnaie divisionnaire = monnaie métallique, c’est à dire l’ensemble des pièces en circulation dans une économie.
- monnaie fiduciaire = la monnaie « papier », c’est à dire l’ensemble des billets détenus par les agents économiques.
- monnaie scripturale = ensemble des soldes positifs des comptes à vue dans les banques, des comptes postaux ou des comptes duTrésor Public.

C : La circulation de la monnaie :

La monnaie divisionnaire ou scripturale est directement échangée entre deux individus par le biais d’un paiements au comptant lors d’une transaction. En revanche, la monnaie scripturale est transférée d’un compte à un autre compte par le biais d’instruments spécifiques : le chèque, la carte de crédit, le virement, etc.

L’augmentationdes échanges et l’importance croissante prise par la monnaie scripturale entraîne une dématérialisation de la monnaie. Ainsi, la monnaie fiduciaire a pris le pas par rapport à la monnaie divisionnaire. Le développement de la monnaie scripturale s’est traduite par une diminution du poids de la monnaie divisionnaire et fiduciaire dans les échanges économiques. Le développement du porte-monnaie...
tracking img