La mort dans tous les matins du monde

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1317 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La mortLe XVIIème est le siècle d’un grand malaise social : la politique, le religieux ne semblent pas être des solutions au mal-être. Dans ce contexte, le thème de la mort est incroyablement présent dans les esprits (art, musique). Dans le film et dans le roman, nous avons la peinture, en particulier les natures mortes, et la musique qui véhiculent cette notion de mort. Le film insiste sur deséclairages particuliers qui accentuent cette idée (le clair obscur). Enfin, la morale Janséniste opposait les Solitaires aux mondanités, au libertinage, à la cours de Louis XIV. La mort est alors le thème centrale qui va illustrer la passation entre Sainte Colombe et Marin Marais.

Analyse en trois parties :

I.La fonction narrative
II.La fonction esthétique
III.La fonction initiatique etreligieuse

I. La fonction narrative.

La mort ouvre et clos le roman et le film, c’est le thème fondateur sur lequel s’appuient le roman et le film pour démarrer et clore l’intrigue (phrase initiale du roman). L’incipit évoque à la fois la mort et la souffrance. Dans l’excipit, qui commence avec le suicide de Madeleine, nous avons la même chose. La fin du roman et du film annoncent le départ deSainte Colombe, nous voyons une sorte de félicité dans la mort et la souffrance : pleurs et sourires. La transmission du maître à l’élève annonce la fin d’une vie, la fin d’une sensibilité (Sainte Colombe), mais également la naissance d’une autre sensibilité (Marin Marais) → Flamme derrière le verre de Marin Marais tandis que celui de Sainte Colombe est dans l’ombre. Le film offre un avantage surle roman car Alain Corneau figure l’idée de la mort à travers deux personnages qui vont incarner une même personne : nous avons un Marais Marais vieillissant à la fin du film, il ne lui reste plus beaucoup de temps car il a transmis sa sensibilité à ses élèves, il est sur le point de laisser la place ; cependant, étant jeune, il est animé par l’envie de vivre et de découvrir la vie mondaine. Laprésence de la mort est accentuée par le vieillissement de Marin Marais, les plans fixes, ses mouvements faibles, montrent une fixité de la mort. Comme les élèves pleurent, il a donc réussi à leur communiquer son savoir, il peut donc partir à son tour. Cependant la mort est partout présente dans le roman : les personnages présents ont leur mort signalée, c’est une sorte de suite nécrologique (Mme deSainte Colombe, « feu » (qui a vécu), Caignet, l’enfant mort-né de Madeleine, Guignotte, Sainte Colombe, dans le décors (insectes, rivière)). La mort rythme le récit, elle rythme la vie des personnages également ; la mort est image de vie dans le roman. C’est morts mises bout-à-bout forment la chaine de la vie, ayant pour mission la passation des connaissances, en particulier entre Sainte Colombeet Marin Marais. A la fin du film, nous avons un Marin Marais vieillissant, la vision de Sainte Colombe annonce sa mort prochaine. Les détails évoquent également la mort : les insectes, la cabane (mort du système social), les Natures Mortes (peinture), l’arbre (précédant la mort de Madeleine), la maladie de Madeleine, décors intérieur de la maison (film : maison entretenue jusqu’à ce que lesfilles partent), idée de dégradation qui mène à la mort.

La mort rythme la dynamique narrative du roman et du film. Quignard insiste particulièrement sur ce thème en évoquant le décès des personnages, la disparition des objets,en dépouillant les descriptions de telle sorte qu’une dégradation s’opère comme allant de soi (barque, saule) à laquelle participent les personnages. Tout semble être unedégradation vers la mort, sauf la musique.

II. La fonction esthétique.

Dès lors, on peut considérer que la mort occupe une fonction esthétique car elle est inséparable de la musique : tout démarre avec la mort de Madame de Sainte Colombe car son mari va être inspiré d’un élan qui va lui permettre de créer le Tombeau des Regrets. Cet élan semble poursuivre ceux qui s’enfuient vers la mort....
tracking img