La mort dans l'illusion comique de corneilles

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2400 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction: Le motif de la mort occupe une place très importante dans L'Illusion Comique, qu'elle soit représentée, ou évoquée. Nous répondrons ici à la problématique suivante: comment la mort est-elle représentée dans L'Illusion Comique? Nous allons pour cela travailler à partir de trois documents: Une gravure datant de 1664 montrant une mise en scène de la pièce du temps de Corneille,quelques extraits d'un Téléfilm de Robert Maurice (1970) ainsi que d'une mise en scène de Brigitte Jaques-Wajeman au théâtre de Genevillier, en 2005. Nous allons tout d'abord étudier les différentes représentations de la mort présentes dans L'Illusion Comique, Puis nous analyserons les différents documents. Enfin, nous proposerons une idée personnelle de mise en scène.

I- Les représentations de lamort dans l'Illusion Comique

La mort est évoquée pour la première fois par Matamore,Acte II scène 2, v. 231-252, lors de laquelle il raconte à Clindor ses exploits imaginaires en commençant par les énemis qu'il a prétendument mit à terre. On voit ici se reflèter un héroïsme militaire en accord avec l'époque d'écriture de la pièce. Ici, «  la démesure est guerrière plus volontiers qu'amoureuse,en ce début de XVIIe siècle traversé de conflits politiques et religieux » ( fascicule de L'Illusion Comique ). avec le personnage de Matamore, faux héros décomptant ses exploits de manière absurde, La première représentation de la mort dans la pièce relève ici de la comédie plus que du tragique, il s'agit donc d'une première approche humoristique et légère de la mort.

Vient ensuite la scènede la mort d'Adraste, Acte III, scène 10, qui vient rompre avec le registre comique évoqué plus haut. L'Illusion Comique étant une tragi-comédie, la mort peut aussi bien être évoquée de façon comique que de façon tragique, l'un pouvant faire irruption dans l'autre pour en casser les effets: la pièce possède ici un aspect ambivalant, et on ne reste jamais totalement dans le comique ou letragique. La mort d'Adraste présente ici directement la mort sur scène: Matamore prend la fuite et Clindor se retrouve seul face à une « troupe brigande », blesse mortellement Adraste et est amené en prison. On trouve ici une situation typique de la comédie, dans laquelle le prétendant choisi par le père d'une jeune fille lui préférant un autre reçoit une punition. Cependant, dans une comédie classique,si le prétendant est puni, c'est en général par l'humiliation ou l'écartement, mais jamais par la mort, qui relève du tragique. On trouve donc ici un élément qui marque le genre de la tragi-comédie: on traite une situation traditionnelle du comique en y instaurant le tragique par la mort d'Adraste, la présence du comique imposant une certaine désinvolture dans le traitement dramatique de cettemort, mort qui d'ailleurs n'est pas importante pour son aspect tragique mais par le fait qu'elle constitue un tournant important dans la vie de Clindor, «  un accident picaresque dans l'itinéraire de Clindor, qui permet sa métamorphose » ( Fascicule de L'Illusion Comique ): Le fait d'avoir approché la mort de près va le motiver dans son choix de devenir comédien, ou la mort reste fictive et oùl'on peut s'en relever.

La mort est ensuite évoquée lors du monologue de Clindor en prison, par lequel il va tenter de se préparer mentalement à son exécution. Il s'agit au départ d'un discours philosophique et moraliste qui transformé ensuite en une sorte de panique due à la peur de la mort, qui va être appaisée par la pensée d'Isabelle. Cette scène constitue une sorte de pause sur l'intriguede la pièce: les évènement entourant Clindor ainsi que les autres personnages disparraissent et on peut voir Clindor seul dans ses méditations et son intèriorité. Cette scène n'a pas de rôle spécifique dans le reste de l'intrigue: il s'agit d'un choix audacieux de la part de Corneille, dans lequel celui-ci suspend l'action et « ouvre l'espace de l'intèriorité et de l'imagination » ( Fascicule de...
tracking img