La mort de césar

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 60 (14912 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
The Project Gutenberg EBook of La mort de César, by Voltaire

This eBook is for the use of anyone anywhere at no cost and with
almost no restrictions whatsoever. You may copy it, give it away or
re-use it under the terms of the Project Gutenberg License included
with this eBook or online at www.gutenberg.net

Title: La mort de César
Tragédie en trois actes - avec les changemensfait par le citoyen
Gohier ministre de la justice


Author: Voltaire

Release Date: May 9, 2005 [EBook #15805]

Language: French

Character set encoding: ISO-8859-1

*** START OF THIS PROJECT GUTENBERG EBOOK LA MORT DE CÉSAR ***

Produced by Carlo Traverso, Renald Levesque and the Online Distributed
Proofreading Team.

LA MORT DE CÉSARTRAGÉDIE
EN TROIS ACTES

DE VOLTAIRE

_Avec les changemens fait par le Citoyen GOHIER, Ministre de la
Justice;_

Représentée au Théâtre de la République, à Paris.

_A COMMUNE-AFFRANCHIE,_
Chez L. CUTTY, Imprimeur,
Place et Maison de la Charité.
L'AN SECOND DE LA RÉPUBLIQUE.

_ACTEURS._JULES-CÉSAR, Dictateur.
MARC-ANTOINE, Consul.
JUNIUS BRUTUS, Préteur.
CASSIUS, }
CIMBER, }
DÉCIMUS, } Sénateurs.
CINNA, }
DOLABELLA, }
CASCA, }
LES ROMAINS.
LICTEURS.

_La Scène est à Rome, au Capitole._

LA MORT DE CÉSAR.

TRAGÉDIE.

ACTE PREMIER.

SCÈNE PREMIÈRE.CÉSAR, ANTOINE.

ANTOINE.

César, tu vas régner, voici le jour auguste
Où le peuple Romain, pour toi toujours injuste,
Disposé par nos soins, va reconnaître en toi
Son vainqueur, son appui, son vengeur et son roi.
Antoine, tu le sais, ne connaît point l'envie.
J'ai chéri, plus que toi, la gloire de ta vie:
J'ai préparé la chaîne où tu mets les Romains,
Content d'être sous toile second des humains;
Plus fier de t'attacher ce nouveau diadême,
Plus grand de te servir que de régner moi-même.
Quoi! tu ne me réponds que par de longs soupirs!
Ta grandeur fait ma joie, et fait tes déplaisirs!
Roi de Rome et du monde, est-ce à toi de te plaindre?
César peut-il gémir, ou César pourroit-il craindre?
Qui peut à ta grande ame inspirer la terreur,

CÉSAR.

L'amitié, cherAntoine; il faut t'ouvrir mon coeur.
Tu sais que je te quitte, et le destin m'ordonne
De porter nos drapeaux aux champs de Babylonne.
Je pars et vais venger, sur le Parthe inhumain,
La honte de Crassus et du peuple Romain.
L'aigle des légions que je retiens encore,
Demande à s'envoler vers les mers du Bosphore,
Et mes braves soldats n'attendent pour signal
Que de revoir mon front ceint dubandeau royal.
Peut-être avec raison César peut entreprendre
D'attaquer un pays qu'a soumis Alexandre.
Peut-être les Gaulois, Pompée et les Romains
Valent bien les Persans subjugués par ses mains.
J'ose au moins le penser, et ton ami se flatte
Que le vainqueur du Rhin peut l'être sur l'Euphrate.
Mais cet espoir m'anime et ne m'aveugle pas;
Le sort peut se lasser de marcher sur mes pas:La plus haute sagesse en est souvent trompée,
Il peut quitter César, ayant trahi Pompée:
Et dans les factions comme dans les combats,
Du triomphe à la chute il n'est souvent qu'un pas.
J'ai servi, commandé, vaincu quarante années;
Du monde entre mes mains j'ai vu les destinées;
Et j'ai toujours connu qu'en chaque événement
Le destin des états dépendait d'un moment.
Quoiqu'il puisse arriver,mon coeur n'a rien à craindre;
Je vaincrai sans orgueil, ou mourrai sans me plaindre;
Mais j'exige en partant, de ta tendre amitié,
Qu'Antoine à mes enfans soit pour jamais lié:
Que Rome par mes mains défendue et conquise,
Que la terre à mes fils comme à toi soit soumise:
Et qu'emportant d'ici le grand titre de roi,
Mon sang et mon ami le prennent après moi.
Je te laisse aujourd'hui ma...