La mort des amants

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1444 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1 La mort des amants
Dissertation explicative
L’amour et la mort… Étrange combinaison ! N’est-ce pas l’amour qui dirige nos destinées? N’est-ce pas la mort qui trouble nos existences ? L’amour et la mort… Ces deux concepts semblent indéniablement séparés l’un de l’autre. Amour est un terme doux. Mort est un mot amer. Pourtant, c’est par la mort que l’amour peut triompher puisque la séparationdéfinitive propulse les êtres vers une idéalisation de la personne décédée. Celle-ci devient, par sa mort, la plus belle, la plus douce, l’inoubliable. C’est cette idée que la mort glorifie l’amour qui est développée dans le poème La mort des amants de Charles Baudelaire, poète symboliste du 19e siècle. Nous verrons donc, par l’étude des différents symboles utilisés par le poète, comment la mortdevient le seul espoir de rendre l’amour parfait. Nous étudierons également la présence de la spiritualité dans l’idée de la mort liée à l’amour, puis nous analyserons comment le rêve d’immortaliser l’amour n’est possible que dans la mort et non dans la réalité.
Tout d’abord, ce sonnet ouvre la sixième partie des Fleurs du Mal, partie consacrée à la mort. La mort, pour Baudelaire, s'impose comme laseule issue possible au terme d'un parcours désespéré, car le poète a épuisé le champ des consolations illusoires. La mort devient l'unique espoir d'accéder à l'infini tant recherché. La mort devient donc, dans le cas présent, le symbole parfait de l'amour heureux. En effet, ce poème nous présente une vision idéale de l'amour ou, plus précisément, une vision idéalisée par la mort. On y trouve uneunion indissociable de l'amour et de la mort. Cette fusion des deux abstractions est rendue possible par une spiritualisation de la relation amoureuse et la mort est la condition indispensable à une évocation poétique de l'amour, car elle supprime tout ce qui peut le menacer : le temps, l'espace, la réalité.
2 Donc, le poème La Mort des amants est avant tout une évocation de l'amour absolu.Celui-ci repose sur l'image du couple parfait. Cette notion, présente dans le titre même, est au coeur du poème. Le couple est représenté par le pronom personnel «nous ». Les adjectifs qualificatifs et les substantifs insistent sur la profonde unité du couple en montrant l'être aimé comme un autre soi-même, un reflet, un double : « Qui réfléchiront leurs doubles lumières / Dans nos deux esprits, cesmiroirs jumeaux».
Ainsi, le thème du double, énoncé par les nombreuses métaphores utilisées par Baudelaire, et de la quête de l'unité est atteinte : « Nous échangerons un éclair unique», mais seule la mort permet cette union intense et définitive des amants. Songeons aux couples célèbres de la littérature : Roméo et Juliette, Tristan et Iseut, Christian et Roxane, Cyrano et Roxane. Seule la mortles réunit à jamais. Cette fusion des deux thèmes, dans le poème de Baudelaire, s'effectue grâce à un vocabulaire renvoyant aussi bien à l'amour qu'à la mort : les «lits » font penser à la fois au lit de mort et au lit amoureux, les «divans » sont comparés à des «tombeaux », les «flambeaux » symbolisent les feux de l'amour, mais désignent aussi les bougies qui entourent les morts, les «fleurs »symbolisent le langage même de l'expression de l'amour et de la mort. Cette fusion est encore perceptible dans l'emploi des adjectifs : les divans «profonds » évoquent l'intensité de la volupté, mais aussi une sorte d'ensevelissement dans la mort tout autant que dans l'amour ; les «étranges» fleurs ne sont-elles pas écloses dans un autre monde ? Leurs chaleurs «dernières » signifient aussi bienextrêmes qu'ultimes. Baudelaire unit ainsi les degrés suprêmes de la passion et les derniers moments d'une vie. Amour et mort se confondent pour peindre l'amour absolu.
Pour Baudelaire, l'expérience sensuelle se prolonge toujours en extase spirituelle et la mort aboutit à une survie idéale ; celle de l'esprit. Tout au long du poème, nous constatons un glissement progressif du sensuel au spirituel....
tracking img