La mort du cheval- les thibault

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1206 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Cet extrait se situe à la fin du septième chapitre du « Cahier Gris » de Roger Martin du Gard au moment où Jacques et Daniel s’enfuient loin de leurs familles pour mener ensemble une vie nouvelle et indépendante à Tunis. Arrivés à Marseille, nos deux jeunes amis se font arrêter par des marins, par chance ils arrivent finalement à se tirer de ce mauvais pas et reprennent la fuite. Sur leur chemin,ils rencontrent d’autres obstacles. Ces obstacles vont mettre fin à leur fugue, en outre l’accident va leur bouleverser moralement. En premier lieu, la description de la mort du cheval révèle une dimension réaliste à l’extrait reposant sur les effets du réel et les rythmes saccadés. Bien qu’il s’agisse à la première lecture d’une mort accidentelle, une lecture plus approfondie permet de mettre enlumière la dimension symbolique de ce décès. En effet, le texte est construit comme un tableau présentant la mort du cheval comme un symbole d’une descente vers les enfers. Cette descente vers les enfers est prémonitoire, elle annonce d’une manière indirecte la mort du père Thibault.

Dans un premier temps, une dimension réaliste s’impose dans cet extrait. Roger Martin du Gard tout commeMaupassant et Zola se rangent dans la tradition du naturaliste tant par les descriptions réalistes de la mort du cheval, le vocabulaire recherché et approprié, les effets du réel reposant sur une présence de ponctuation faible et de la longueur des phrases et la dimension sensorielle. Le naturalisme renforce ainsi certains caractères du réalisme.

D’abord, cette description minutieuse estreprésentative du mouvement naturaliste. L’auteur dépeint la mort du cheval par des couleurs sombres ; le gris et le violet violacé. « Sa tête grise collée contre la terre » ; « Palpant la gencive violacée ». Le gris est une couleur se trouvant à l’intersection du blanc qui symbolise la pureté et le noir représentant les ténèbres. Cette couleur est souvent associée à la tristesse et au désarroi. L’auteursouligne ce désarroi à la fin de l’extrait par les troubles moraux de ces jeunes amis. Alors que le violet est un mélange entre le rouge marquant le sang et du bleu évoquant la mer et toute son immensité. Dans certaines cultures, cette couleur revêt une valeur symbolique de la mort. On remarque que le vocabulaire est très recherché et approprié. Roger Martin du Gard utilise des mots qui marquent bienla dimension naturaliste de l’extrait, les mots utilisés sont propres au cheval « hennissement des bêtes ». On note notamment que le narrateur annonce progressivement la chute du cheval à la suite de ces descriptions ce qui concoure à créer un effet du réel.

Dans cet extrait, l’effet du réel se manifeste par une présence de ponctuation très faible. Les phrases sont longues, en outre elles sontprivés des subordinations entres les prépositions ce qui contribuent à créer un rythme lent. Par ailleurs, la parataxe crée non seulement un rythme lent mais saccadé. « Un homme, brandissant une hache, se jeta dans la mêlée : on le vit trébucher, tomber, se relever. » Ce rythme saccadé met en avant le rythme de l’action. On observe une synchronisation entre le rythme de l’action et le rythme de lalecture. Cette synchronisation annonce progressivement la chute du cheval qui souligne l’effet du direct de l’extrait. Cet effet du direct se repose surtout sur les participes présents qui suggèrent une progressivité instantanée « tournant », « culbutant », « gesticulant ». Ces participes présents créent à l’extrait un coté mouvementé marqué par les verbes de mouvement ce qui renforcent le cotédirect de ce passage. En outre, Jacques et Daniel éprouvent un sentiment de peur face à la vue de cet accident. La dimension sensorielle nait ainsi du mouvement romantisme.

Le jeu de contraste est en effet saisissant, marqué tout d’abord par les couleurs sombres : le gris et le violet. Ces couleurs choisies volontairement par Roger Martin du Gard ont pour but de souligner le désarroi de...
tracking img