La mort du christ chez saint thomas d'aquin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2043 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I - Introduction
La question de la mort du Christ est récurrente dans notre monde contemporain. Avec l'affirmation « Dieu est mort » prononcée par Nietzsche, nous avons à rendre compte de la mort du Christ sur la croix. Quand les Saintes Écritures parlent de la mort de Notre Seigneur, que devons nous comprendre ? Dieu est-il mort sur la croix, ne serait-ce que pour un cours instant ? Ou aumoment de la mort, la divinité de Jésus s’est-elle séparée de sa personne ?
C’est avec l’aide de Saint Thomas d’Aquin que nous essayerons de comprendre ce donné théologique. Nous verrons ensuite quels sont les enjeux des réponses de Saint Thomas et de l’Église pour nous aujourd’hui.

II - Par la mort du Christ, sa divinité a-t-elle été séparée de sa chair ?
Par cet article 2 de la question50 nous pouvons voir comment Saint Thomas d’Aquin aborde la question de la divinité de Jésus et de son rapport avec la chair après la mort.
Trois objections se présentent alors. La première est de Saint Ambroise qui, commentant Saint Matthieu (Mt 27, 46), dit : « Il a crié comme un homme que la séparation de la divinité allait faire mourir ; car, la divinité étant exempt de mort, la mort nepouvait se produire que si la divinité se retirait ; et la vie, c’est la divinité1 ». Si donc, la mort ne peut se produire qu’à la condition où la divinité se retire, il y a donc eu séparation de la divinité et de la chair lors de la mort du Christ.
La deuxième objection est causale. Si la divinité a été unie à la chair par l’intermédiaire de l’âme et si l’âme après la mort se sépare de la chair,alors la divinité a été séparée de la chair lors de la mort du Christ. « Enlevez l’intermédiaire, et les termes qu’il unissait se séparent2 ».
La dernière objection explique la chose suivante : la puissance vivificatrice de Dieu est plus forte que la puissance de l’âme. Par conséquent, si pour mourir l’âme du Christ devait être séparée de sa chair, à plus forte raison, la divinité du Christ devaitl’être aussi.
Cependant, l’Église dit : « a été conçu, est né de la Vierge Marie, a souffert, est mort et a été enseveli3 ».

Saint Thomas va donc donner cette réponse : « La grâce d’union, en vertu de laquelle la divinité a été unie à la chair du Christ dans la même personne, dépasse de beaucoup la grâce d’adoption, en vertu de laquelle nous somme sanctifiés. […] Et pourtant, nous voyons que lagrâce d’adoption n’est jamais perdue sans une faute. Puisqu’il n’y a eu aucun péché dans le Christ, il a été impossible que l’union de sa divinité à sa chair ait été dissoute4 ». Comme nous le voyons dans le livre de la Genèse, la grâce d’adoption est enlevée qu’à cause de la faute commise par nos premiers parents. Cette grâce d’adoption est donnée « sans repentance » comme le dit l’Apôtre. Donc,si il n’y a pas de faute, Dieu ne nous reprend pas ce qu’il nous donne. Par conséquence, le Christ n’ayant pas péché et, comme la grâce d’union dépasse de beaucoup la grâce d’adoption, la divinité de Jésus n’a pas été reprise par le Père. Nous pouvons donc en conclure en citant Saint Jean Damascène : « Après la mort du Christ, l’hypostase de la chair du Christ n’a pas été autre que l’hypostase duVerbe de Dieu ».
Ainsi donc, l’abandon du Christ sur la croix n’a pas d’autre signification que celle de ne pas protéger ce dernier contre ses persécuteurs ou comme le dit Saint Augustin, ne peut être compris sans le mettre en rapport avec l’agonie de Jésus.
De même, le Christ s’est uni à l’âme car l’âme appartient à la nature humaine et c’est ce qu’il voulait assumer. Or, même si elle estséparée de l’âme, la chair appartient toujours à la nature humaine après la mort.
Enfin, Dieu agit par volonté et non par nécessité. Il n’a pas besoin que le corps soit vivant tant que dure son union à la divinité. La divinité n’est pas la forme du corps (contrairement à l’âme).

III - À la mort du Christ, la divinité a-t-elle été séparée de son âme ?
Aussi, nous venons de voir que la...
tracking img