La Mort du Loup, Alfred de Vigny

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1320 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 janvier 2014
Lire le document complet
Aperçu du document

LA MORT DU LOUP

Argumentation
Réflexion sur l’homme grâce à l’argumentation. Textes qui font réfléchir.
Argumentation directe :
Logique : idée, argument, exemple.
Argumentation indirecte :
Passe par une petite histoire : un apologue (fables, contes philosophiques, …)
Texte argumentatif :
Persuader : jouesur les sentiments.
Convaincre : logique, raisonnement.
Délibérer : faire réfléchir le lecteur sans essayer de le conduire à une morale particulière.
Préparation du commentaire composé :
1) Grille de lecture :
Personnages :
valorisés/dévalorisés
relations entre eux (conflit/affection)
Cadre spatio-temporel
Tonalités :
Comique, pathétique, critique, dramatique
Temps : les tempsutilisés
Plan/composition
Le paratexte : date, nom œuvre, auteur
Procédés :
Rhétoriques/stylistiques

La Mort du Loup, Alfred de Vigny, 1843
Cet apologue appartient à la fin du romantisme et au début du réalisme. Il est extrait de Les Destinées, un livre comportant une dimension critique importante et une acceptation héroïque.


Problématique : Comment l’auteur fait-il l’éloge du stoïcismedans cet apologue ?

I) Le texte affirme une thèse morale et philosophique forte différente
A) En effet, il insiste sur l’extrême dureté de la vie et l’absence d’illusions
B) Un courage exceptionnel est nécessaire
II) La présence d’une thèse aussi exigeante impose la présence d’un récit-apologue
A) Ainsi le récit et la thèse sont très liés
B) De plus, il utilise les personnages et lespaysages de l’apologue
III) Éléments spécifiquement poétiques qui renforcent l’argumentation e le récit

I) Le texte affirme une thèse morale et philosophique forte différentes

A. En effet, il insiste sur l’extrême dureté de la vie et l’absence d’illusions.

1) Ainsi, il y a un vocabulaire philosophique et moral négatif surtout à la fin du texte qui est centré sur le stoïcisme
« meurt sansjeter un cri » v.60
« stoïque fierté » v.83
Terme positif : maintenir sa fierté, sa force intérieure.
« Hommes » (avec majuscules)  nécessité de progresser, d’acquérir de la force.
« jusqu’à ce haut degré » v.83
« fais que ton âme arrive » v.81

2) De plus, le texte présente une vision très pessimiste (romantisme, …)
« longue et lourde tâche » v.86
« la vie et tous ses maux » v.75(hyperbole)
présence d’une fatalité, d’un destin inéluctable
« le Sort », v.87, la majuscule montre que le hasard hostile domine la vie et est supérieur à la volonté humaine, « t’appeler » (COD passif)
nécessité d’une lucidité, renforcer son espoir v.81 et v.43

B. Un courage exceptionnel est nécessaire

1) Nécessité d’un homme-héros supérieur à un homme normal/banal
Choix d’un animal féroce etsauvage : plus qu’humain pour inciter au dépassement de soi… (décalage par rapport à la normalité)
« sublimes animaux » v.76 (oxymore)
Antithèses : chien passif s’oppose au loup inflexible.

2) De plus, le texte rejette constamment aux hommes faibles intégrés dans la société
« villes » rime avec « serviles », v.69 et 70, il y a un refus de la soumission sociale.
« à ne jamais entrer » v.69, ily a un refus du matérialisme lié à la vie sociale (société, échange : argent nourriture contre vos services)
« pour avoir le coucher » v.71
« ce que l’on fut sur terre et ce qu’on laisse » v. 77 (antithèse)

II) La présence d’une thèse aussi exigeante impose la présence d’un récit-apologue : pathétique, émouvant et constamment lié à cette thèse (le prépare, l’annonce)

A. Ainsi le récitet la thèse sont très liés

1) C’est pourquoi l’auteur utilise une énonciation de plus en plus forte à l’intérieur du récit : apparition et multiplication du « moi » et du « je » toujours liés à l’émotion (lumière, enfants).
« j’aperçois »,  « je vois » v.28 et 29
Ce moi se sépare du NOUS collectif
« et moi cherchant » v.27, hésitation.
Peu à peu le Moi se lie avec le champ lexical de...
tracking img