La mort et le bucheron intro et conclusion

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (379 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L'histoire de la mort et le bûcheron fait partie du recueil de Fables écrit par Jean de la Fontaine. Cet ouvrage, mêlant culture classique latine et grecque constitue un chef d'œuvre du 17 e siècle.Inspiré par Horace, Phèdre ou encore Esope, Jean de la fontaine transmet un réel message à travers des vers simples, une langue fluide, une intrigue rapide et une morale qui cherche a dénoncer lasociété de son temps.
Un pauvre homme souffrant et misérable, meurtrie par son travail pesant, appel la mort en espérant qu'elle saura guérir sa peine. Elle arriva sans tarder, lui ôta la vie et luirendit une paix éternelle.
La variété du récit donne à entendre les pensées du vieil homme par le procédé du monologue intérieur, du discourt indirect libre et d'un dialogue avec la mort qui abouti àune chute instantanée.
Dans cette fable, Jean de la fontaine dénonce d'une part la vie des malheureux appartenant au tiers état qu'il a pu observé car lui-même exerçait la charge de maitre des Eauxet des Forets. D'autre part, il pose la thèse: faut il souffrir ou mourir? Ainsi la fontaine accuse les hommes d'être des lâches. Ceux-ci préfèrent souffrir passivement, plutôt qu'agir et faire cesserla douleur par le don de leur existence.

En conclusion, Jean de la fontaine a su allier le brio de l'homme de lettre et le génie du moraliste pour nous offrir une fable originale qui dépassentune simple situation individuelle mais reflètent en effet une vérité universelle. A travers les monologues et discours intérieur du bûcheron, les thèmes dominants de la misère et de la souffrance,Jean de la fontaine souhaite susciter de la pitié pour ce bûcheron qu'il affectionne et montrer la réalité sociale. De plus, il nous invite à la réflexion de l'attitude que l'on adopterai dans la mêmesituation. Enfin sa moral arrive en dernier lieu et avec quelque peu d'ironie, il nous annonce ''Plutôt suffire que mourir, c'est la devise des hommes''. A travers ces 2 vers, son regard face aux...
tracking img