La mort

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2373 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Napoleon est mortCirconstances de la mort de Napoléon[modifier]
Mort de Napoleon, Charles de Steuben.

Le 1er mai 1821, il s’était levé ; mais une faiblesse l’obligea à se faire recoucher. Il avait fait placer en face de son lit le buste de son fils, sur lequel il avait constamment les yeux fixés. Le 3 mai, les symptômes devinrent plus alarmants. Le 4 mai, on eut quelque espoir suite à uneforte dose de calomel qu'on lui administra sur recommandation des médecins anglais. Mais l'effet qui en résulta fut extrêmement violent[1].

Durant la nuit du 4 au 5 mai, Napoléon était dans un état comateux. A peine conscient, il semble qu'il ait prononcé les mots « tête… armée…». Dès le matin, ses compagnons se réunirent à son chevet, se doutant bien que cette journée-là serait la dernière. Ilexpira le 5 mai 1821 à dix-sept heures quarante-neuf, étant âgé de cinquante et un ans, sept mois, vingt jours.

Le lendemain, le gouverneur de l'île, sir Hudson Lowe, vint en personne avec son état-major et le commissaire français, le marquis de Montchenu, constater officiellement le décès du « général Bonaparte ». En sortant de Longwood, il a déclaré à son entourage : « Hé bien, Messieurs,c'était le plus grand ennemi de l'Angleterre et le mien aussi ; mais je lui pardonne tout. À la mort d'un si grand homme, on ne doit éprouver qu'une profonde douleur et de profonds regrets ».
Autopsie[modifier]

D’après le désir qu’avait manifesté Napoléon, son corps fut ouvert afin de constater la cause physique de sa maladie, et de profiter dans la suite de ce document dans le cas où son filsserait attaqué de quelque incommodité offrant des analogies avec le mal qui était sur le point de l’emporter lui-même : car Napoléon était persuadé qu’il mourrait d’une maladie semblable à celle qui avait enlevé son père Charles Bonaparte, à savoir un cancer de l'estomac.[2]

Son autopsie a cependant donné lieu à de nombreuses controverses depuis 1821 causées par les nombreux rapports, officiels etofficieux, dont pas moins de trois, tous différents, pour le seul docteur Antommarchi[3].

Avant de refermer le cadavre, on en tira le cœur et l’estomac, que l’on renferma dans des coupes d’argent contenant de l’esprit de vin.

L’opération terminée, le corps fut revêtu de l’uniforme des chasseurs à cheval de la garde impériale, orné de tous les ordres que le défunt avait créés ou reçus pendantson règne, après quoi il fut placé sur le lit de fer qu’il avait coutume de faire porter à sa suite dans ses campagnes ; le manteau bleu brodé en argent qu’il portait à la bataille de Marengo lui servait de drap mortuaire.
Analyse contemporaine[modifier]

Le gouverneur britannique de l'ile a diagnostiqué une mort causée par un cancer de l'estomac. De nos jours, les circonstances de sa mort ontété largement sujettes à spéculations, depuis qu'en 1961 l'empoisonnement à l'arsenic a été évoqué par un toxicologue suédois[4].
Un ulcère aggravé[modifier]
Un cancer à l'estomac[modifier]

Une étude récente, publiée dans la revue Nature Clinical Practice Gastroenterology and Hepatology tente de prouver que Napoléon présentait une lésion gastrique tumorale compatible avec un cancer del'estomac. Cette étude repose sur les descriptions faites par Antommarchi, le médecin corse ayant pratiqué la nécropsie, dans son deuxième compte-rendu d'autopsie publié en 1825, quatre ans après celle-ci. Or il a été récemment démontré[5] que ce rapport d'autopsie plagie, en partie, un article médical publié en mai 1823 par le Dr Rullier dans la revue Archives Générales de Médecine et intitulé « Note surun petit engorgement cancéreux de l’estomac, extrêmement circonscrit, perforé à son centre, et suivi de l’épanchement des aliments dans l’abdomen ». En plus d'être un plagiat le rapport de 1825 d'Antommarchi est un faux[6].

Antommarchi décrit entre autres des « glandes lymphatiques [...] le long des courbures de l’estomac [...] en partie tuméfiées, squirrheuses, quelques-unes même en...
tracking img