La morte (1887), qui sait ? (1890), nouvelles fantastiques de maupassant

La Morte (1887) de Guy de Maupassant

Quelle désillusion attend le lecteur et le narrateur ? Quels sont les éléments qui donnent à ce conte l’apparence d’un cauchemar ?Le narrateur ainsi que le lecteur ont un désillusion profonde : on peut s’attendre à des retrouvailles enflammées pleine d’amour et de romance entre le narrateur et son épousedéfunte. Celui-ci rêve de lui parler mais elle n’a que faire de lui et change l’inscription de la tombe, qui était à l’origine une déclaration d’amour mais qui se transforme enune simple inscription ordinaire. Le narrateur est anéanti, détruit par ces révélations. Il s’évanouit, victime d’une véritable désillusion, d’une déception inoubliable.Cette nouvelle apparaît sous la forme d’un cauchemar. Le narrateur est d’abord anéanti par la mort de sa femme et se retrouve ensuite dans un cimetière sinistre où les mortssortent de leur tombe. L’épouvante est à son comble, le narrateur semble vraiment vivre un cauchemar lorsqu’il comprend que son épouse défunte le repousse. On peut ainsi penser quece n’est qu’un mauvais rêve et donner une explication rationnelle du conte, mais Maupassant laisse planer le doute sur le lecteur.

Qui sait ? (1890) de Guy de MaupassantDonnez une impression rationnelle et surnaturelle à ce récit.

On peut penser que le narrateur a été victime d’une hallucination ou d’un cauchemar, sa plus grande peur étantde se retrouver sans ses meubles, ses objets. Cela peut s’expliquer par un phénomène psychologique qui donne une impression rationnelle au récit malgré l’effet de douteinstallé. Cependant, l’explication surnaturelle est que les meubles, les fauteuils se déplacent seuls et s’enfuient de la maison. Cela donne le véritable ton fantastique au récit.